• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Activité physique

Douze minutes d’exercice intense suffisent à réactiver notre métabolisme

En moins d’un quart d’heure d’exercice intense, il est possible de relancer son métabolisme et d’en ressentir les premiers bienfaits sur la santé.

Douze minutes d’exercice intense suffisent à réactiver notre métabolisme iStockphoto.com/Motortion

  • Publié le 20.11.2020 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les risques de maladie cardiaque ou de diabète chutent rapidement après 12 minutes d'exercice cardiopulmonaire intense
  • Cet exercice stimule le système vasculaire, la résistance à l'inflammation et la longévité

Plus d’excuses pour ceux qui ont toujours une bonne raison de ne pas faire de sport. Dans une étude publiée dans la revue Circulation le 15 septembre 2020, des chercheurs de l’université d’Harvard (Massachusetts, Etats-Unis) montrent que faire un exercice physique intense pendant 12 minutes est suffisant pour remettre en marche notre métabolisme. 

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs se sont penchés sur les données de la Framingham Heart Study (FHS). Cette cohorte, qui a commencé pour la première fois en 1948, est actuellement à sa troisième génération de participants. Les personnes de cette expérience sont donc des descendants des participants de la première et de la deuxième génération. 

Un redémarrage rapide de notre métabolisme

Grâce à la cohorte FHS, les chercheurs ont eu à leur disposition 411 femmes et hommes âgés de 53 ans en moyenne. Ils leur ont demandé de réaliser un exercice physique intense afin de mesurer leur niveau de 588 métabolites différents. 

Ainsi, 12 minutes d’exercice cardiopulmonaire intense ont permis de détecter des changements de 502 des 588 métabolites étudiés. L’étude révèle que certains éléments, comme le glutamate, un métabolite lié aux maladies cardiaques, au diabète et à la diminution de la longévité ont chuté de 29%. Les chercheurs précisent cependant que les réponses métaboliques peuvent varier à cause de facteurs autres que l’exercice physique. Le sexe, l’indice de masse corporelle ou l’excès de poids peut également freiner les bienfaits de l’exercice.

Des effets ralentis en fonction de notre forme physique

Ce qui nous a frappés, ce sont les effets qu'une brève séance d'exercice peut avoir sur les niveaux de circulation des métabolites qui régissent des fonctions corporelles clés telles que la résistance à l'insuline, le stress oxydatif, la réactivité vasculaire, l'inflammation et la longévité”, indique Gregory Lewis, chef de section de l’insuffisance cardiaque à l’hôpital général du Massachusetts et co-auteur de l’étude. 

L’exercice physique, mais lorsqu’il est relativement court, est donc suffisant pour réactiver le métabolisme et permettre au corps d’en ressentir les premiers effets. “Nous commençons à mieux comprendre les fondements moléculaires de la façon dont l'exercice physique affecte le corps et à utiliser ces connaissances pour comprendre l'architecture métabolique des modèles de réponse à l’exercice”, conclut Ravi Shah, docteur à l’hôpital général du Massachusetts et co-auteur de l’étude. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité