• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Alcoolisation massive

Alcool: se dégriser plus rapidement grâce à l’hyperventilation

Grâce à une petite mallette équipée d’un masque et d’une bonbonne de dioxyde de carbone comprimé, il est possible de se servir de l'hyperventilation. Cette technique élimine l’alcool dans l’organisme trois fois plus rapidement que le foie.

Alcool: se dégriser plus rapidement grâce à l’hyperventilation KatarzynaBialasiewicz/iStock

  • Publié le 14.11.2020 à 10h27
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'hyperventilation élimine l'alcool présent dans le sang trois fois plus vite que le foie.
  • L'hyperventilation pour éliminer l'alcool ne fonctionne que s'il y a un apport important de dioxyde de carbone, sinon il y a un risque de perte de connaissance

La clé pour dégriser plus rapidement ? Dans une étude publiée le 13 novembre 2020 dans la revue Scientific Reports, des chercheurs de l’university Health Network (Canada) ont démontré que l’hyperventilation est une bonne technique pour éliminer rapidement les excédents d’alcool dans l’organisme.

Evacuer le trop-plein d’alcool par les poumons

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), trois millions de personnes décèderaient chaque année à cause d’une trop grande alcoolisation. Ce qui affecte le corps humain avec les boissons alcoolisées, c’est l’éthanol qu’elles contiennent. Cette molécule, lorsqu’elle est présente en trop grande quantité dans notre organisme, affecte toutes les parties du corps humain. Le cerveau est d’ailleurs l’organe le plus touché par l’intoxication à l’alcool, et si l’excès d’alcool n’est pas éliminé rapidement, cela peut conduire à la mort.

En temps normal, 90% de l’alcool présent dans notre corps est exclusivement éliminé par le foie. Le débit de cet organe ne pouvant être accéléré en cas d’alcoolisation massive, les seules chances dont nous disposons actuellement pour éliminer cet excédent résident dans un apport en oxygène supplémentaire, l’injection de liquide par intraveineuse, la dialyse et des médicaments pour prévenir toutes complications cardiaques.

L’équipe de recherche s’est donc penchée sur une solution permettant d’agir le plus rapidement possible, en mettant à contribution les poumons pour expirer l’alcool. Pour autant, l’hyperventilation est à utiliser avec précaution, car même s’ils se sont aperçus que la respiration éliminait l’alcool trois fois plus vite que le foie, la technique n’est pas sans danger.

Vous ne pouvez pas vous contenter d'hyperventiler, car en une minute ou deux, vous seriez étourdi et vous perdriez connaissance”, affirme Joseph Fisher, anesthésiste à l’Institut de recherche l’hôpital général de Toronto et auteur principal de l’étude.

Injecter du dioxyde de carbone pour éviter l’évanouissement

Lorsque nous hyperventilons, c’est-à-dire lorsque nous respirons plus profondément et plus rapidement qu’à l’ordinaire, le corps élimine le dioxyde de carbone et l’alcool présents dans le sang. C’est la diminution du dioxyde de carbone qui est à l’origine des étourdissements, des picotements dans les mains et les pieds et des évanouissements que nous ressentons.  

Pour éviter ces désagréments tout en appliquant la méthode de l’hyperventilation pour évacuer l’alcool, les chercheurs ont mis au point un dispositif capable de renvoyer précisément dans le corps la quantité de dioxyde de carbone nécessaire pour la maintenir à un niveau normal dans le sang. Ce boîtier, de la taille d’une petite mallette, utilise un système de valve et un masque relié à un réservoir de dioxyde de carbone comprimé.

C’est un appareil très basique, de faible technicité, qui pourrait être fabriqué n'importe où dans le monde : pas d'électronique, pas d'ordinateur ni de filtre, indique Joseph Fisher. Il est presque inexplicable que nous n'ayons pas essayé cela il y a des décennies.”

Le dispositif a été testé sur cinq hommes qui ont dû s’alcooliser massivement avec de la vodka à 40°. Sans la méthode utilisée par les chercheurs, l’alcoolémie des sujets a atteint un plateau au bout de 50 minutes avant d’amorcer une descente. En utilisant la méthode de l’hyperventilation, la baisse de l’alcoolémie s’est améliorée de 20%. 

Toutefois, si les résultats réalisés en laboratoire montrent que l’hyperventilation est efficace pour éliminer l’alcool, d’autres étapes de validation sont nécessaires avant d’appliquer cette méthode dans un cadre clinique.   

Publicité
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité