• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Travail

Douleurs pendant l'accouchement : "la satisfaction des Françaises est encore perfectible"

L'accouchement s'accompagne de moins en moins de souffrance. Mais il semble nécessaire d’être plus vigilant sur les douleurs en fin d’accouchement, pour les IMC élevés et les échecs partiels des anesthésies.

Douleurs pendant l'accouchement : \ tatyana_tomsickova / istock.

  • Publié le 04.11.2020 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • 18% des femmes ayant accouché par césarienne cotent leur douleur entre 7 et 10 (= douleurs très fortes) contre 50% pour les femmes ayant accouché par voie basse.
  • 88% des femmes ayant accouché par voie basse cotent leur satisfaction entre 7 et 10, et 89% des femmes ayant accouché par césarienne cotent leur satisfaction entre 7 et 10.

Une nouvelle étude évalue la douleur que ressentent les femmes lors d’un accouchement. "Depuis presque 20 ans aucune donnée très précise n’avait été mise à la disposition des patientes et des médecins concernant la prise en charge de la douleur au cours de l’accouchement ou de la césarienne en France", explique le Pr Dominique Chassard, 
chef de service anesthésie réanimation (groupement Est – HFME-HCL). "Le premier résultat, c’est que les demandes d’analgésie par péridurale proviennent bien à plus de 95% des cas des femmes, et que cette technique ne leur est pas imposée par les soignants", poursuit-il. Et d’ajouter : "au bout du compte la satisfaction, qui est curieusement indépendante du résultat sur la douleur, est encore perfectible".

22% des femmes jugent la péridurale inefficace 

18% des femmes ayant accouché par césarienne cotent leur douleur entre 7 et 10 (= douleurs très fortes) contre 50% pour les femmes ayant accouché par voie basse. Pour les césariennes programmées, 10,8% des femmes cotent leur douleur entre 7 et 10. Pour les césariennes en urgence, 7,2% des femmes cotent leur douleur entre 7 et 10.

Concernant la péridurale, 20% des femmes auraient souhaité une pose plus précoce, et 22% des femmes estiment qu’elle n’a pas été efficace en fin de travail. Le surpoids semble aussi avoir impact sur la douleur ressentie. Chez les femmes cotant leur douleur entre 7 et 10, 6,7% ont un IMC inférieur à 30, et 14,6 % ont un IMC supérieur à 40. "Au vu des résultats, il est nécessaire d’être plus vigilant sur les douleurs en fin d’accouchement, la douleur pour les IMC élevés et les échecs partiels des anesthésies", concluent les auteurs de l’étude.

Les femmes globalement satisfaites de leur accouchement

Au delà de la douleur, les femmes sont globalement satisfaites de leur accouchement :
- 88% des femmes ayant accouché par voie basse cotent leur satisfaction entre 7 et 10.
- 89% des femmes ayant accouché par césarienne cotent leur satisfaction entre 7 et 10.

60 maternités ont participé à l’étude EPIDOL. Au total, 2 011 patientes ont été incluses. Parmi celles-ci, 1 601 ont accouché par voie basse, ce qui représente une proportion de 80% de femmes. 20% des femmes ont accouché par césarienne, soit 399 femmes. "Les témoignages ont été recueillis dans 60 maternités françaises, l’occasion d’obtenir une large vision de la situation en 2020", se félicite Nathalie Aulnette, directrice de la fondation APICIL.
                                                          

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité