• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Les loisirs créatifs peuvent-ils aider les enfants hyperactifs ?

La créativité a une place essentielle pour aider les enfants ou les adultes hyperactifs à augmenter leur attention.  

Les loisirs créatifs peuvent-ils aider les enfants hyperactifs ? Deagreez/iStock

  • Publié le 17.10.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


La majorité des personnes souffrant d'un trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH) ont un comportement agité, manquent de concentration et ont parfois des réactions disproportionnées. A tout âge, les loisirs créatifs sont très utiles pour les aider à avoir des activités suffisamment stimulantes qui redonnent confiance en soi.

La créativité est un atout des personnes TDAH

Le surplus de pensées des personnes hyperactives génère très souvent des idées créatives. Pourtant, cet atout est souvent confondu avec un foisonnement incessant d'idées qui se bousculent sans que l'on puisse lui donner du sens ou une limite. Cette imagination stérile peut engendrer frustration et ne pas être exploitée.

Pourtant, que ce soit pour les enfants ou les adultes, laisser libre cours à sa créativité apporte une période plus ou moins longue de concentration et de travail qui peut procurer un réel plaisir et donner confiance en ses capacités de réalisation.

Comment explorer cette créativité à travers les loisirs créatifs ?

Prendre le temps de visualiser mentalement sa création permet de calmer l'hyperactivité mentale compulsive afin de laisser le temps à l'inspiration de venir. On peut alors la noter quelque part et la reprendre plus tard lorsque le travail et la concentration seront possibles. Parfois plusieurs moments de visualisation sont nécessaires pour finaliser le projet.

Les loisirs créatifs correspondent exactement à cette possibilité de laisser libre cours à ses pensées créatrices à travers différents supports, que ce soit la peinture, le collage, ou encore la poterie par exemple. Pouvoir avoir à disposition plusieurs outils permet de concrétiser un projet personnalisé et non conventionnel qui exprime le potentiel des personnes hyperactifs.

En savoir plus : "Troubles de l'attention avec ou sans hyperactivité (tdah) - concrètement, que faire ?" ,de Anne Gramond et Laura Nannini, éditions

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité