• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Cancer de la peau

Mieux comprendre les grains de beauté pour mieux soigner le cancer

De nouvelles informations sur le processus de croissance des grains de beauté pourraient avoir un impact sur la recherche de thérapies contre le mélanome.

Mieux comprendre les grains de beauté pour mieux soigner le cancer thodonal/istock

  • Publié le 16.10.2020 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le processus qui aboutit à l'arrêt de la croissance des grains de beauté n'aurait aucun lien avec ce qui peut déclencher l'apparition d'un mélanome
  • Des traitements nouveaux pourraient reposer sur ce processus de croissance cellulaire

Le cancer de la peau est lié à des mutations du gène BRAF. Certaines études ont montré que les personnes possédant cette mutation ne sont pas systématiquement touchées par le cancer, parfois, elle développent uniquement des grains de beauté, considérés comme inoffensifs. 90% des grains de beauté seraient liés à cette mutation génétique sans pour autant être des mélanomes. Dans Elife, des chercheurs ont voulu mieux comprendre ce phénomène en réalisant une étude sur des souris de laboratoire. 

Des cellules qui communiquent entre elles

"Déterminer pourquoi les grains de beauté cessent de croître pourrait nous aider à mieux comprendre ce qui se passe dans le cas du cancer de la peau", explique Roland Ruiz-Vega, chercheur post-doctoral au sein de l’université de Californie à Irvine, aux États-Unis. Avec son équipe, il a analysé les différences entre la croissance de cellules de l’épiderme des souris et de grains de beauté. Ils ont remarqué que les cellules des grains de beauté communiquent entre elle, et lorsqu’ils arrivent à une certaine taille, elles arrêtent spontanément de croître. 

Pour les chercheurs, cela signifie que l’arrêt de la croissance des grains de beauté n’est pas lié à des gènes associés au cancer. Cela peut "potentiellement changer notre manière d’envisager le cancer de la peau", souligne l’un des co-auteurs, Arthur Lander. L’équipe estime que la découverte de ce mécanisme pourrait les aider à mettre au point des traitements basés sur ce processus de croissance cellulaire. 

Savoir repérer les grains de beauté anormaux 

Chacun d’entre nous possède en moyenne 20 grains de beauté sur tout le corps. La majeure partie d’entre eux sont inoffensifs mais si l’un d’eux change de forme, d’aspect, de couleur, cela peut être un mélanome, soit un cancer de la peau. Chaque année, environ 80 000 nouveaux cas sont détectés en France. 

Le syndicat national des dermatologues - vénérologues donne une astuce pour l’auto-examen des grains de beauté. La technique ABCDE est un moyen mnémotechnique pour A comme asymétrie, si le grain de beauté n’est pas rond et que les deux moitiés sont différentes, pour B comme bords irréguliers, pour C comme couleur non homogène, pour D comme diamètre, s’il est supérieur à 6 millimètres ou augmente vite, et enfin pour E, pour évolution, si le grain de beauté change d’aspect rapidement. Si l’un de vos grains de beauté remplit un voire plusieurs de ces critères, une consultation chez un dermatologue est recommandée.


Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité