Publicité

QUESTION D'ACTU

Cancer de la peau

Application : photographier ses grains de beauté pour prévenir le mélanome

Une application développée par l’institut Gustave Roussy aide à prévenir le mélanome en surveillant ses grains de beauté. Prévention, suivi et recherche sont à l’honneur.

Application : photographier ses grains de beauté pour prévenir le mélanome iskin-app.com

  • Publié 27.07.2016 à 16h49
  • |
  • |
  • |
  • |


Les grains de beauté sont considérés comme anodins, charmants, inutiles, ou bizarres. La plupart des gens n’y prêtent pas attention, pourtant les surveiller est la première mesure simple pour prévenir les cancers de la peau. Il est ainsi recommandé de consulter un dermatologue tous les ans. L’application iSkin développée par l’Institut Gustave Roussy peut désormais vous aider à suivre au mieux ces conseils. ISkin s’inscrit dans le plan « Ensemble contre le mélanome » qui a pour mission de lutter contre le cancer grâce à la prévention, au dépistage, et au financement de la recherche. L’application se base ainsi sur ces trois objectifs : faciliter le suivi et la prise en charge, sensibiliser et prévenir les risques, contribuer à la recherche.

 

Signaux d’alerte

Elle a été pensée tout d’abord dans un but d’auto-surveillance : l’option cartographie vous rappelle quand photographier vos grains de beauté et ceux de votre entourage. Tous les clichés sont conservés : ainsi vous pouvez comparer l’aspect des grains de beauté au fil du temps. Des signes doivent inciter à consulter. Si le grain est asymétrique, si ses bords sont irréguliers, la couleur non-homogène, si le diamètre augmente, et enfin si vous constatez une évolution (changement rapide par exemple). C’est la méthode ABCDE (asymétrie, bord, couleur, diamètre, évolution).

Le système propose aussi de localiser les professionnels de la peau qui exercent dans votre secteur, et ainsi de faciliter la mise en relation. Ainsi, les clichés pourront être envoyés directement au dermatologue référent que vous aurez choisi, qui jugera de la nécessité d’une consultation. Enfin, une partie essai clinique, en développement, répertoriera toutes les recherches en cours et permettra le dialogue patient-équipes de recherche. Les prises de rendez-vous pour le suivi de l’essai clinique seront également facilitées, et iSkin rappellera aux participants les médicaments à prendre.

Si l’application s’adresse notamment aux particuliers, elle cible aussi les professionnels de santé, et les métiers en contact avec la peau (tatoueurs, esthéticiennes…). Une façon de potentialiser son action en touchant le plus grand nombre.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité