• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Rhumatisme psoriasique

Rhumatismes : "le psoriasis ne se limite pas à ma peau"

On le sait peu, mais 30% des patients atteints de psoriasis développeront des rhumatismes.

Rhumatismes : \ Egor Kulinich / istock.

  • Publié le 21.09.2020 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En plus de la peau, le patient atteint de psoriasis peut souffrir d’autres maux.
  • 15% des patients atteints de psoriasis auraient un rhumatisme psoriasique non diagnostiqué.

Le rhumatisme psoriasique est mal connu. S’ils étaient mieux informés, les patients seraient peut-être diagnostiqués et pris en charge plus vite. C’est l’idée de la campagne de sensibilisation "Le psoriasis ne se limite pas à ma peau" qui vient d’être lancée.

2,4 millions de Français souffrent de psoriasis, selon une étude publiée dans le Journal of the European Academy of Dermatology and Venereology. Le psoriasis est une affection cutanée chronique. Certains patients développent un  rhumatisme psoriasique qui peut entraîner des lésions articulaires graves. Pour eux, la campagne nationale de sensibilisation permet aux patients d’avoir des informations et des outils pour faire le lien entre leurs éventuelles atteintes articulaires et leur maladie de peau.

Dérèglement du système immunitaire de la peau

Le psoriasis se révèle souvent à l’âge adulte. Il est causé par un dérèglement du système immunitaire de la peau. Certains facteurs d’environnement favorisent également son développement : le climat, le stress, les traumatismes et les infections. Une fois présente, la maladie entraîne une accélération anormale du renouvellement des cellules de l’épiderme et leur accumulation à la surface de la peau entraînent la formation de plaques rouges épaisses et recouvertes de pellicules blanches. Il n’y a pas de zones privilégiées, ces plaques de taille variable peuvent être présentes sur tout le corps.

Le psoriasis, une maladie systémique

En plus de la peau, le patient atteint de psoriasis peut souffrir d’autres maux. En effet, cette pathologie est systémique, ce qui signifie qu’elle peut agir et avoir des répercussions à différents endroits de l'organisme. Dans certains cas, le psoriasis peut donner une atteinte et des douleurs aux articulations : c’est le rhumatisme psoriasique. 30% des patients atteints de psoriasis en développeront un.

Dans ce cas, la personne souffre de gonflements, de raideurs matinales, de douleurs articulaires en raison de l’inflammation et de l’accumulation de liquide dans ses articulations. Sa mobilité est aussi réduite. Malgré les conséquences importantes, les patients connaissent encore trop peu le rhumatisme psoriasique. Souvent, ils ne font pas le lien entre leurs douleurs articulaires et leur maladie de peau. Ainsi, ils n’en parlent pas à leur dermatologue lors de leurs consultations, et ne sont donc pas pris en charge.

15% des patients auraient un rhumatisme psoriasique non diagnostiqué

“Il est primordial pour une personne atteinte de psoriasis cutané de connaître l’existence de la forme rhumatismale, car en cas de douleurs articulaires celle-ci pourra en référer à son dermatologue, et si tel est le cas bénéficier d’un diagnostic et d’une prise en charge rapide et adaptée, souligne Roberte Aubert, Présidente de l’association France Psoriasis. La précocité de cette dernière étant d’autant plus décisive que le rhumatisme psoriasique peut occasionner des destructions articulaires irréversibles s’il n’est pas soigné.”

15% des patients atteints de psoriasis auraient un rhumatisme psoriasique non diagnostiqué selon une étude publiée dans The New England Journal of Medicine . Selon d’autres travaux, un retard de diagnostic de 6 mois peut aggraver le pronostic du patient.

Des outils pour les patients et les professionnels de santé

La campagne nationale de sensibilisation intitulée "Le psoriasis ne se limite pas à ma peau" est divisée en deux axes. Le premier consiste à informer sur la possible association entre le psoriasis et les douleurs articulaires pouvant être le signe d’un rhumatisme psoriasique. Et ainsi, encourager les patients à en parler à leur dermatologue. Des outils pédagogiques seront aussi proposés aux patients et à leurs proches : cinq affiches, une brochure, une vidéo didactique sur la maladie ainsi que des témoignages.

Le deuxième axe vise à encourager les échanges entre les patients et leur dermatologue via des outils d’aide à la préparation de la consultation et au dépistage. Ceux-ci permettent aux personnes, si cela est nécessaire, d’être orientées vers le bon spécialiste, à l’instar du rhumatologue. Tous ces outils sont disponibles gratuitement sur ce site internet (www.bienvivremapeau.fr/).

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité