• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Le commérage est-il nécessaire ?

La plupart des potins ne seraient pas si négatifs que cela et permettraient même de renforcer le lien avec ses amis ou sa famille.

Le commérage est-il nécessaire ? MangoStar_Studio/iStock

  • Publié le 12.09.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Parler de la vie des autres, s'intéresser à ce que font les célébrités ou à la relation extra-conjugale de son voisin est une façon parallèle de faire circuler une information et bien souvent de l'interpréter ou de la déformer. Ces ragots, potins ou commérages ne sont pas si anodins et permettent en réalité de se reconnaître dans un groupe social.

Que se racontent-on quand on fait du commérage ?

Le commérage intéresse aussi les scientifiques. Dans une étude de 2019, ce sont 500 conversations d'adultes qui ont été enregistrées et analysées pour y trouver environ 4000 potins, soit 14 % du temps de conversation. Seul 25 % des potins étaient plus négatifs que positifs, le reste étant plutôt neutre. Dans cette étude le commérage était aussi important chez les hommes que chez les femmes.

Dans la plupart des cas les potins sur l'entourage ou les célébrités ne sont pas si négatifs et malveillants, ils favorisent même la cohésion d'un groupe d'amis ou de la famille.

Que faire si on est victime de commérage ?

Parler de la vie des autres est donc un phénomène social naturel qui apporte de la cohésion. Cependant, lorsqu'un potin est faux et que l'on est victime d'une rumeur négative, il faut se poser la question d'une stratégie de la part d'une personne ou d'un groupe d'effacer ou d'écarter la victime en question.

Si vous en êtes victime, vous pouvez déjà aller trouver les personnes concernées pour les informer de votre vérité. Réagir avec humour en exagérant le potin ou en le tournant au ridicule permet parfois de régler le problème rapidement. Si ce n’est pas le cas, réfléchissez aussi aux motivations de cette personne à colporter ces fausses informations sur vous. Enfin, vous pouvez aussi faire appel aux outils de régulation des réseaux sociaux si vous en êtes victime sur internet.

En savoir plus : "Rumeurs - Le plus vieux média du monde" de Jean-Noël Kapferer, éditions Seuil.

Source : Bonnington O, Wamoyi J, Ddaaki W, et al. Changing forms of HIV-related stigma along the HIV care and treatment continuum in sub-Saharan Africa: a temporal analysis. Sex Transm Infect. 2017;93(Suppl 3):e052975. doi:10.1136/sextrans-2016-052975

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité