• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Overdose

Crise des opioïdes : comment mieux détecter les addictions

Pour sauver les personnes devenues dépendantes aux opioïdes, un meilleur suivi de leur parcours médical est nécessaire. 

Crise des opioïdes : comment mieux détecter les addictions BackyardProduction / istock.

  • Publié le 08.09.2020 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le nombre d’hospitalisations liées à la consommation d’antalgiques opioïdes obtenus sur prescription médicale a augmenté de 167% en France.
  • Analyser les dossiers médicaux des consommateurs d'opioïdes permet de mieux détecter les problèmes d'addiction.

Face à la crise des opioïdes qui touche la France et les Etats-Unis, les chercheurs tentent d’endiguer cette surconsommation de médicament antidouleur, dont les overdoses sont mortelles. Une nouvelle étude du JAMA met en évidence que le suivi des dossiers de santé dématérialisés (l'équivalent du DMP en France, NDLR) sont une source d'information précieuse pour détecter les patients souffrant de troubles liés à la mauvaise utilisation d'opiacés.

Les critères du DSM-5

Plus précisément, cette étude transversale a démontré que :

-       Les critères du DSM-5 utilisés pour établir des troubles liés à l'utilisation d'opioïdes peuvent être extraits de l'examen des dossiers de santé dématérialisés.

-        Les patients qui sont surveillés ont une prévalence moyenne plus élevée de troubles liés à l'utilisation d'opioïdes et un nombre moyen plus élevé de comorbidités psychiatriques associées à la prise d'opioïdes.

Pour les scientifiques, "les mesures indirectes qui s'appuient sur plusieurs sources de données, y compris les ordonnances passées et les notes du dossier médical électronique, peuvent aider à identifier les patients souffrant de troubles liés à l'utilisation d'opiacés". Beaucoup d’entre eux n'avaient en effet jamais été diagnostiqués.

Cette étude rétrospective a récolté des données entre le 31 décembre 2000 et le 31 mai 2017. La cohorte a été constituée à partir de 16 253 consommateurs d’opioïdes suivis par des professionnels de santé et d’un groupe témoin de 16 253 consommateurs d'opioïdes sans surveillance particulière.

Diminution de l’espérance de vie

Plus de 70 000 Américains sont morts en 2017 par overdose d’opioïdes, ce qui en fait l'une des causes principales de la diminution de l’espérance de vie depuis quelques années aux Etats-Unis.

L’antalgique opioïde le plus consommé en France est le tramadol, suivi de la codéine. Viennent ensuite la morphine, l’oxycodone et le fentanyl. Depuis 2006, la prescription d’opioïdes forts a augmenté d’environ 150% (l’oxycodone marque l’augmentation la plus importante). Résultat : le nombre d’hospitalisations liées à la consommation d’antalgiques opioïdes obtenus sur prescription médicale a augmenté de 167% entre 2000 et 2017, passant de 15 à 40 hospitalisations pour un million d’habitants. Le nombre de décès liés à la consommation d’opioïdes a augmenté de 146% entre 2000 et 2015 en France, avec au moins 4 décès par semaine.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité