• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Pandémie

Covid-19 : au moins 7 000 soignants décédés selon une ONG

L'organisation non-gouvernementale Amnesty international estime qu'au moins 7 000 personnels soignants sont décédés dans le monde suite à une infection à la Covid-19. Des chiffres peu fiables puisque les modes de calculs diffèrent fortement d'un pays à un autre mais qui jette une lumière crue sur ces oubliés de la première ligne.

Covid-19 : au moins 7 000 soignants décédés selon une ONG Joseph Sorrentino/istock

  • Publié le 04.09.2020 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Amnesty international dénombre au moins 7 000 décès de personnels soignants dans le monde. Un chiffre certainement sous-estimé en raison des différences statistiques et parfois de l'absence de recensement.
  • Selon les déclarations des pays, le Mexique serait le plus touché par ce phénomène, suivi des États-Unis et du Royaume-Uni.

Il y aurait eu au moins 7 000 soignants qui seraient morts de la Covid-19 dans le monde. Une donnée à manipuler avec précaution puisque de l'aveu même d'Amnesty internationale, une organisation non-gouvernementale à l'origine de ce chiffre, il est actuellement difficile d'estimer de manière fiable le nombre de personnels soignants morts dans le monde à cause de ce nouveau virus. La raison ? Un "grand nombre" de pays ne recenserait pas tous les cas ainsi que la diversité des définitions utilisées par les différents pays de ce qu'est un professionnel de santé, explique Amnesty international.

Par conséquent, l'ONG assure que ce chiffre est "probablement fortement sous-estimé", mais décrit, selon elle, une réalité alarmante. "Quand plus de sept mille personnes meurent en tentant de sauver des vies, on se trouve confrontés à une crise d’une ampleur phénoménale, assure Steve Cockburn responsable du programme Justice sociale et économique à Amnesty international. Chaque personne qui travaille dans le secteur de la santé a le droit d’être en sécurité au travail, et il est scandaleux qu’un si grand nombre d’entre elles aient perdu la vie pour avoir fait leur travail."

Le Mexique : pays qui déclare le plus grand nombre de personnels soignants décédés

En tête de ce macabre décompte, le Mexique. Ce pays d'Amérique du nord recense à lui seul 1 320 personnels soignants décédés à cause de la Covid-19. Il est talonné par son voisin, les États-Unis qui comptabilisent officiellement 1 077 trépas. Le Royaume-Uni détient la troisième place avec 649 morts, suivi du Brésil qui en dénombre 634 et enfin la Russie qui déplore 631 disparitions.

Dans son précédant rapport, Amnesty international ne dénombrait que 3 000 morts en juillet. Ainsi en l'espace d'un mois, ce chiffre à doubler. Amnesty international estime que cela peut être du par un meilleur accès aux informations mais également à la propagation du virus. "De nombreux mois se sont écoulés depuis le début de la pandémie, et un nombre effrayant de professionnels de santé continuent de mourir dans des pays comme le Mexique, le Brésil et les États-Unis, et la rapide propagation du virus en Afrique du Sud et en Inde souligne le fait que tous les États doivent prendre les mesures nécessaires, alerte Steve Cockburn. Il est indispensable que soit mise en place une coopération internationale pour que toutes les personnes travaillant dans le secteur de la santé reçoivent des équipements de protection adéquats qui leur permettront de continuer de faire leur travail, qui est indispensable, sans avoir à risquer leur vie." Amnesty international pense notamment au cas de l'Afrique du Sud. Dans ce pays qui déclare 240 décès de personnels soignants, l'ONG veut soutenir le mouvement de protestation d'un syndicat soignants et d'enseignants qui demandent de meilleurs, et davantage, d'équipements de protection contre la Covid-19.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité