• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Tiques

Bientôt un vaccin pour la maladie de Lyme ?

Un laboratoire implanté à Nantes testera son vaccin pour traiter la maladie de Lyme sur l’Homme après avoir prouvé son efficacité sur les animaux. Les chercheurs espèrent une commercialisation d’ici à 2025.

Bientôt un vaccin pour la maladie de Lyme ? gabort71/iStock

  • Publié le 30.07.2020 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le vaccin va être testé sur 800 personnes lors de la phase 2 des essais cliniques.
  • Pour la future phase 3, qui impliquera un échantillon de 16 000 personnes, le laboratoire Valneva a signé un accord avec le groupe pharmaceutique américain Pfizer.

La maladie de Lyme pourrait bientôt ne plus embêter les quelque 250 000 Européens touchés chaque année. À Nantes, le laboratoire Valneva, qui travaille depuis 10 ans sur la conception d’un vaccin, vient de passer dans la deuxième phase de recherche après avoir prouvé son efficacité sur les animaux. Transmise par les tiques, la borréliose, autre nom de cette pathologie, entraîne de la fièvre, de la fatigue, des douleurs articulaires et peut aller jusqu’à provoquer des atteintes cardiaques. Elle s’attrape généralement dans les forêts et les zones humides, souvent au cours de balades.

Un accord avec l'américain Pfizer

L’efficacité du candidat-vaccin contre la maladie de Lyme sera testé sur l’Homme, sur environ 800 personnes. La substance qu'on va mettre dans le vaccin existe, explique Fabien Perugi, responsable du groupe recherche pré-clinique, à France 3. On est dans la phase de développement clinique. Tout a été prouvé chez l'animal. Aujourd'hui, on teste son efficacité chez l'homme. C'est une phase très importante, on mesure l'efficacité et on ajuste le dosage. Tout le but est de passer à la phase 3 qui va nous permettre de tester ce vaccin sur une plus grande population."

Le vaccin est testé simultanément aux États-Unis et en Europe puisque les bactéries ne sont pas les mêmes sur les deux continents. Dans cette perspective, et celle de l’entrée dans la phase 3 des essais cliniques qui implique un échantillon d’environ 16 000 personnes, un accord a été signé entre Valneva et le laboratoire pharmaceutique américain Pfizer. “Il nous fallait un partenaire, reconnaît Franck Grimaud, le directeur général de Valneva. Il y a quelques semaines, on a annoncé un accord avec l'Américain Pfizer, un des quatre leaders mondiaux du vaccin, avec lequel on cofinancera la phase 3 et qui s'occupera de la commercialisation au niveau mondial. Cet accord nous amènera 130 millions de dollars de paiements initiaux, 200 millions ensuite et 19 % de royalties. Le chiffre d'affaires de ce vaccin est estimé à plus d'un milliard de dollars.”

Une commercialisation pour 2025

Un premier vaccin, développé par un autre laboratoire, a déjà été commercialisé au début des années 2000 mais n’a pas montré une totale efficacité. “Le précédent vaccin ne protégeait que sur deux des types de cette maladie, confirme Fabien Perugi. Il a été arrêté. Celui qu'on a développé est universel et protégera sur les six types majeurs de la maladie. On pourra le distribuer dans le monde entier.

Le laboratoire Valneva espère commercialiser le vaccin contre la maladie de Lyme d’ici à 2025. Avant l’arrivée du vaccin, des gestes préventifs permettent de réduire les risques de piqûres de tique pouvant conduire à la maladie de Lyme. Il est préférable, dans les zones à risque que ce sont les forêts et les zones humides, de porter des vêtements longs, une casquette, utiliser un répulsif à tiques et effectuer un contrôle visuel après les promenades, notamment au niveau du creux poplité (le pli du genou), les aisselles, la tête et les oreilles.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité