• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Système circulatoire

Varicosités et varices : quel traitement pour quel stade de la maladie veineuse ?

Les signes des premiers stades de la maladie veineuse sont les varicosités et varices. Le point sur les traitements qui permettent de les faire disparaître ... pour un temps.

Varicosités et varices : quel traitement pour quel stade de la maladie veineuse ? dimid_86/iStock

  • Publié le 31.07.2020 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Si la maladie veineuse est une maladie chronique, c'est à dire dont on ne guérit pas, cela ne signifie pas qu'elle ne peut pas être traitée. D'abord pour supprimer la douleur ou les signes trop visibles comme les varices, mais surtout pour éviter qu'elle s'aggrave jusqu'aux stades les plus sérieux. "Quand on voit un patient pour la première fois, on fait un bilan avec un écho doppler -un examen qui vise à observer la circulation du sang dans les vaisseaux- qui permet de voir si les varices sont superficielles ou plus importantes", explique le Dr Christelle Bougard, médecin vasculaire et phlébologue.

Faire disparaître les varicosités

Dans un premier temps, il existe des traitements comme les scléroses ou le laser en s'attaquant à l'un des premiers signes de la maladie veineuse, les varicosités. "Pour les scléroses, on injecte un liquide au niveau de la varicosité, ce qui la fait disparaître", précise le Dr Bougard en expliquant comment cette technique est en train d'évoluer : "Depuis quelques années, on utilise aussi les scléroses à la mousse; c'est le même produit mais qui se présente sous forme de mousse plutôt que de liquide, ce qui a un effet beaucoup plus puissant et qui permet de scléroser des troncs veineux beaucoup plus importants".

Autre manière de traiter les varicosités, le laser vasculaire. "L'effet est beaucoup plus durable et on peut traiter des zones que l'on ne peut pas scléroser, notamment au niveau des malléoles", poursuit Christelle Bougard. Un mode d'intervention qui impacte très peu la vie qua quotidien: "Le traitement n'est pas lourd, il se fait en cabinet et on repart avec quelques pansements à garder pendant 24 heures ... On peut aller travailler juste après la séance, il faut juste éviter de se baigner ou de s'exposer au soleil pendant les deux jours qui suivent la piqûre", ajoute la praticienne. Ce traitement par laser vasculaire doit se faire au rythme d'une ou deux séances par an, sauf en cas d'aggravation de la maladie veineuse.

Des interventions chirurgicales moins invasives

Plus lourds sont les traitements des varices qui nécessitent d'avoir recours à la chirurgie. Jusqu'à présent, on opérait en faisant des strippings, c'est à dire qu'on enlevait les veines lésées en pratiquant de petites incisions dans la peau. Une pratique très au point qui exige toutefois le port de dispositifs de compression après l'intervention pour éviter les hématomes.

Mais lorsque la chirurgie est nécessaire, elle bénéficie aussi des progrès pour alléger les interventions. "Aujourd'hui, on dispose des techniques endoveineuses qui, à l'aide d'une sonde ou d'un laser, brûlent la veine par l'intérieur et la font disparaître, explique le Dr Christelle Bougard, c'est une méthode moins invasive avec moins de suites opératoires". 

Mais la phlébologue insiste, quelque soit le traitement, sur l'importance d'un suivi régulier de l'évolution de la maladie veineuse : "Mon travail, après celui du chirurgien, c'est de faire de la surveillance et de la prévention dans les années qui suivent les interventions".

Ci-dessous, notre reportage auprès du Dr Christelle Bougard :

Ci-dessous, l'émission "Questions aux Experts" sur la maladie veineuse avec le Dr Vincent Crébassa :

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité