• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Tendances

Confinement et déconfinement : les produits les plus ou les moins consommés

Un mois après le début du déconfinement, le cabinet Nielsen se penche sur l'évolution des comportements d'achat des Français au cours de ces trois derniers mois. Un poste de dépense se démarque particulièrement : le rayon hygiène/beauté de la grande distribution.

Confinement et déconfinement : les produits les plus ou les moins consommés petrenkod/iStock

  • Publié le 11.06.2020 à 08h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Pendant le confinement, les habitudes des Français ont été passées à la loupe. Qu'il s'agisse de leur consommation, leur alimentation ou leurs loisirs, les sondages se sont multipliés depuis la mi-mars. Ainsi, un mois après le début du déconfinement, le cabinet Nielsen s'est penché sur la profonde évolution des comportements d'achat de la population au cours des trois derniers mois. Un poste de dépense se démarque particulièrement : le rayon hygiène/beauté de la grande distribution. 

Comme le rapporte l'AFP, notamment relayée par Sud-Ouest, la semaine qui a précédé le confinement a vu naître une tendance au stockage chez les consommateurs. Alors en hausse de 30%, le chiffre d'affaires du rayon hygiène/beauté a ensuite lourdement chuté, puisqu'il est passé à -12,9%. Avec le déconfinement, il augmente de nouveau, pour atteindre +35,2%. "Trois phénomènes expliquent ces chiffres : le fait de ressortir et de voir du monde donc 'je me refais belle’ – ou 'beau', ndlr. – les opérations promos qui ont fait exploser les volumes et l’arrivée des masques en magasins", estime Anne Haine, la directrice générale de Nielsen pour la France. 

Consommation massive des colorations pour cheveux 

Parmi les produits hygiène/beauté qui se vendent le plus en ce moment, le cabinet recense les colorations pour cheveux (+27% pendant le confinement, contre +45% après), les crèmes dépilatoires (+27%, +45%) et les savons, indispensables aux multiples lavages des mains (+68%, +58%). En revanche, la hausse de consommation est plus timide pour les gels douche (-18% pendant le confinement, contre +25% après), les déodorants (-37%, +9%), les shampoings (-19%, +26%), les dentifrices (-19%, +20%) et le maquillage pour les yeux (-57%, +7%).

Explosion du chiffre d'affaires des masques vendus en grande distribution

Les tendances observées concernant les "mauvaises habitudes" de consommation viennent confirmer les résultats d'un sondage Odoxa, montrant que le confinement n'a pas particulièrement poussé les Français à faire des écarts. Ainsi, le chiffre d'affaires du rayon alcool a diminué de 4,3%. Dans le détail, certaines boissons ont connu d'importants hauts et bas, à l'instar des bières (+9% pendant le confinement, contre +36% après) des boissons anisées (+2%, +24%), de la tequila (-14%, +40%) et du champagne (-51%, +4%). La consommation de produits apéritifs a de nouveau augmenté à la mi-mai, en passant de +2% pendant le confinement à +22% après.

"Chez nous, les 'web apéro’ n’ont pas trop marché, les gens ont utilisé leurs stocks", explique Anne Haine. Enfin, sans surprise, le chiffre d’affaires des masques chirurgicaux et en tissu vendus dans la grande distribution a explosé. Il a contribué à hauteur de 16% à la croissance des produits de grande consommation entre le 4 et le 24 mai. Au cours de cette période, il a atteint 94 millions d’euros.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité