• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Journée mondiale des orphelins du sida

Sida : 17,8 millions d'enfants sont orphelins à cause du Sida dans le monde

Des millions d'enfants ont perdu leurs parents du Sida dans le monde, notamment en Afrique subsaharienne. Cette Journée mondiale des “orphelins du Sida” ce 7 mai nous donne l'occasion, s'il en fallait une, de parler de ces enfants oubliés. 

Sida : 17,8 millions d'enfants sont orphelins à cause du Sida dans le monde borgogniels/istock

  • Publié le 07.05.2020 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Toutes les 15 secondes dans le monde, un enfant perd son père ou sa mère du Sida. Selon l'Unicef, on compte 17,8 millions d'“enfants orphelins du Sida” sur la planète. 

Les enfants orphelins du Sida en Afrique subsaharienne

Parmi ces orphelins, 95% de ces enfants sont originaires d'Afrique subsaharienne, où 25,5 millions de personnes sont infectées. Plus de la moitié d'entre elles ignorent qu'elles sont séropositives, notamment à cause du manque de tests de dépistage, ce qui empêche une prise en charge précoce quand cela est possible. 

Les femmes sont plus de risque que les hommes d'être contaminées par le VIH lors d'un rapport hétérosexuel non protégé, notamment à cause de la fragilité de la muqueuse vaginale. En Afrique subsaharienne, elles ne sont pas souvent en mesure d'exiger le port du préservatif et sont parfois victimes de rapports forcés, ce qui accentue le risque de transmission du virus, y compris au fœtus. Deux millions d’enfants de moins de 15 ans vivent avec le VIH ou le Sida. Dans 90% des cas, ils sont nés d’une mère elle-même séropositive.

Isolement, discrimination et malnutrition

Il est essentiel de réinsérer ces enfants dans la société, notamment pour qu'ils ne soient pas livrés à eux-mêmes et ne trouvent pas refuge dans la délinquance, la prostitution ou la drogue. Déjà fragilisés et en perte de repères, ils sont souvent pris en charge par d'autres membres de la famille comme le veut la tradition africaine et souffrent parfois d'isolement et de discrimination, notamment lorsqu'ils sont eux-mêmes séropositifs.

Le placement des enfants déchire les fratries et représente pour certaines familles déjà en situation de précarité, une charge financière supplémentaire. Il n'est pas rare que l'enfant placé souffre de malnutrition ou que ses besoins élémentaires ne soient pas totalement comblés (accès aux soins, habillement, scolarité…). 

“Les orphelins du Sida, ainsi que tous les enfants affectés et/ou infectés par le virus, sont parmi les enfants les plus vulnérables de la planète. Ils sont le reflet des millions d’orphelins d’autres causes et des millions d’enfants des rues, à la dérive de la civilisation”, a déclaré Albina du Boisrouvray, présidente de l’Association François-Xavier Bagnoud (AFXB) qui lutte contre la pauvreté, le Sida et soutient “les orphelins et les enfants vulnérables que la pandémie laisse dans son sillage en militant pour leurs droits fondamentaux et en offrant un appui global aux familles et communautés qui les prennent en charge.”

“Elle a essayé de tenir bon pour nous”

Emmanuel, 9 ans, fait partie des 11% d'“enfants orphelins du Sida” du Sierra Leone, sa mère ayant succombé au virus quelques mois après la mort de son père. Aujourd'hui, le petit garçon vit seul avec sa grande soeur Mabel, 16 ans. “Quand notre mère se savait condamnée, elle a essayé de tenir bon pour nous, raconte la jeune fille à l'Unicef. Elle savait que nous n’avions pas de famille pour s’occuper de nous, prendre soin de nous, après elle…" Obligée de subvenir aux besoins de la famille, Mabel a quitté l'école pour travailler et redoute que son petit frère ne soit bientôt obligé de suivre le même chemin. 

En Birmanie, Pho Cho a perdu ses deux parents du Sida et vit désormais avec sa grand-mère, qui malgré son âge, doit subvenir aux besoins de son petit-fils. Tous deux ont rejoint une association appelée Ratana Meta, l'un des projets soutenus par l'Unicef. Là-bas, adultes et enfants séropositifs peuvent s'exprimer librement sur les discriminations qu'ils subissent et recevoir un soutien psychologique. Malgré tout, la prise en charge de ces “enfants orphelins du Sida” reste un défi humanitaire majeur.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité