• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Nutrition

Démence : le régime méditerranéen réduirait les risques de déclin cognitif

Le régime méditerranéen pourrait réduire le risque de déficience cognitive et ralentir le déclin cérébral, selon une nouvelle étude.

Démence : le régime méditerranéen réduirait les risques de déclin cognitif Zinkevych/iStock

  • Publié le 30.04.2020 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Des données collectées sur 8 000 participants montrent que le régime méditerranéen a un impact positif contre le déclin cognitif
  • Le régime méditerranéen repose essentiellement sur des fruits, des légumes, des céréales, de l'huile d'olive, des laitages et du poisson

La démence est un syndrome le plus souvent chronique ou progressif, causé par diverses maladies du cerveau. Ces dernières affectent la mémoire, le raisonnement, le comportement et l’aptitude à réaliser les activités quotidiennes. D’après l’OMS, 47 millions de personnes en seraient atteintes dans le monde et, en raison du vieillissement de la population, ce nombre pourrait s'élever jusqu'à 75 millions de cas d'ici 2030, voire même tripler d’ici 2050. Dans 60 à 70% des cas, le malade souffre de la maladie d'Alzheimer. S’il n’existe pour l’heure aucun remède pour en guérir, des chercheurs du monde entier travaillent à trouver des solutions pour essayer de retarder la maladie et de diminuer son taux de gravité autant que possible. Plusieurs fois, des travaux ont mis en exergue un lien entre la nutrition et Alzheimer. Ainsi, il a été montré que la choline, un nutriment classé dans le groupe des vitamines B, pourrait atténuer les effets de la maladie, ou qu’un régime riche en graisses pendant la grossesse réduirait le risque chez les enfants. Aujourd’hui, une nouvelle étude parue dans la revue Alzheimer's and Dementia, vante les bienfaits du régime méditerranéen pour réduire le risque de déficience cognitive et ralentir le déclin cérébral.

Le régime méditerranéen est une pratique alimentaire traditionnelle dans plusieurs pays du bassin méditerranéen. Il se caractérise par une consommation abondante de fruits, de légumes, de légumineuses, de céréales, d'herbes aromatiques et d’huile d’olive, une consommation modérée de produits laitiers d’origine variée, d’œufs et de vin, une consommation limitée de poisson et une consommation faible de viande.

Les bienfaits du poisson ? 

Plusieurs études ont déjà mis en lumière ses bienfaits. Il aiderait à réduire les risques de maladies cardiovasculaires, de diabète ou encore de cancer du sein. Ici, les chercheurs américains se sont intéressés sur les conséquences de ce régime sur le déclin cognitif. Pour cela, ils se sont servi des données collectées sur près de 8 000 participants pour deux études portant sur le lien entre la supplémentation nutritionnelle et la dégénérescence maculaire liée à l'âge, une condition affectant la vision lors du vieillissement.

Grâce à des tests standardisés pour déterminer le fonctionnement cognitif des sujets et un questionnaire pour évaluer dans quelle mesure les participants avaient suivi un régime méditerranéen au cours de l’année précédente, les chercheurs ont découvert que ceux dont l’alimentation collait le plus au régime méditerranéen obtenaient de meilleurs résultats. Dans le détail, les chercheurs ont observé que la consommation de poissons était associée à un risque réduit de déficience cognitive ainsi qu’à un déclin cognitif plus lent.   

Cette étude présente toutefois quelques limites. Ainsi, les chercheurs n’ont pas pris en compte tous les facteurs ayant pu affecter les résultats. Par exemple, il se pourrait que les sujets suivant un régime méditerranéen soient de base plus actifs physiquement, ce qui pourrait considérablement réduire le risque de développer des problèmes de santé majeurs, concèdent-ils.   

La nutrition influe sur les performances cognitives  

Il y a toutefois fort à parier que le régime méditerranéen protège des effets néfastes du vieillissement puisque cette étude n’est pas la première à établir un lien entre ce mode d’alimentation et de meilleures performances cognitives chez les personnes âgées. En décembre 2018, des travaux parus dans la revue NeuroImage avaient examiné 32 nutriments clés de ce régime sur 116 seniors en bonne santé. 

Après avoir identifié des biomarqueurs d’éléments nutritifs du régime méditerranéen dans le sang, les chercheurs ont eu recours à l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle pour évaluer l’efficacité des différents réseaux du cerveau. “Notre étude suggère que le régime alimentaire et la nutrition influent sur le lien entre l'efficacité du réseau et les performances cognitives (…) Cela signifie que la force de l'association entre l'efficacité du réseau cérébral fonctionnel et les performances cognitives est associée au niveau de nutriments.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité