• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Êtes-vous concerné par le burn-out parental?

Avec la fermeture des établissements scolaires, de plus en plus de parents se retrouvent en état de surmenage pouvant les mener vers un véritable burn-out.

Êtes-vous concerné par le burn-out parental? LightFieldStudios/iStock

  • Publié le 25.04.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Suite au confinement et à la fermeture des écoles et des services de garde, les enfants se retrouvent à temps plein à la maison. Entre les devoirs, les activités pour les occuper, le télétravail et les tâches ménagères, de nombreux parents se retrouvent dépassés par la situation consultent pour de véritables états de burn-out.

 Qu'est-ce que le burn-out parental ?

Tout comme pour le “burn-out” ou “surmenage professionnel”, un parent qui souffre à cause d'un surplus de travail, manque de temps, pression d'objectifs ou de perfection, développe en général une grande fatigue, une perte de motivation, des troubles du sommeil, un manque de concentration et d'attention. Ces premiers symptômes d'alerte évoluent en général vers des crises d'angoisse, une tristesse pouvant aller jusqu'aux idées noires, une irritabilité et une perte complète de plaisir.

Ces symptômes d'épuisement physique et psychologique, peuvent arriver très rapidement, surtout dans un contexte de confinement qui augmente le niveau de stress de façon générale.

Que faire pour éviter le burn-out parental ?

Pour se sortir de cette spirale de stress et de pression, il est primordial de revoir certains objectifs à la baisse, et d'accepter de lâcher prise sur ce qui est possible. Cela peut être par exemple de ne pas avoir une maison parfaitement rangée ou propre, des repas équilibrés, du linge rangé et repassé. 

À la place, n'hésitez pas à cultiver la bienveillance envers vous-même, accepter la patience, et surtout arrêter de culpabiliser si tout n'est pas sous contrôle. Il est aussi important de se donner la priorité en prenant soin de soi et en se donnant du temps pour des activités sportives, de relaxation, ou de détente.

Si vraiment vous n'arrivez pas à trouver de solution et que vous sentez la fatigue s'installer, n'hésitez pas à demander de l'aide à votre conjoint ou un nombre de la famille, mais aussi à consulter un professionnel de santé, que ce soit votre médecin traitant, un psychiatre ou un psychologue. Certaines activités de relaxation comme la sophrologie, ou la méditation peuvent aider à relâcher certaines tensions et prendre du recul sur ses émotions.

 

En savoir plus : “Le Burn-out parental: L'éviter et s'en sortir”, de Moïra Mikolajczak & Isabelle Roskam, éditions Odile Jacob.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité