• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Evolution

15% des femmes vivent mal le passage à la ménopause

Un sondage de la MGEN/Fondation des Femmes montre que 15% des femmes vivent mal le passage à la ménopause et que 44% des préménopausées évoquent une influence négative sur leur quotidien.

15% des femmes vivent mal le passage à la ménopause Fizkes/iStock

  • Publié le 10.02.2020 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


La ménopause correspond à la période où les ovaires de la femme cessent de fonctionner suite à l’épuisement normal du stock de cellules reproductrices féminines, les ovocytes, à l’intérieur de chaque ovaire. A ce stade, le stock d’ovules est épuisé et la sécrétion d’hormones diminue.

44% des femmes en préménopause évoquent l'aspect négatif 

Une enquête de la MGEN/Fondation des Femmes sur “Les Français et la ménopause”, met en évidence que 15% des femmes déclarent mal vivre le passage à la ménopause, sans doute parce plus de 50% d'entre d'elles souffriront de bouffées de chaleur, de sudation nocturnes, parfois d’insomnies, de troubles de l’humeur, de fuites urinaires, de fatigue, de maux de tête, d'une baisse de libido ou encore de sécheresse vaginale. Quarante-quatre pour cent des sondées en préménopause évoquent une influence négative sur leur quotidien et 34% n’a pas envie d’y penser.

Le sujet de la ménopause semble assez tabou, puisque 42% des Français en parlent peu et 39% pas du tout. Une femme sur 5 en préménopause a déjà caché les effets liés à son état, confirme le sondage. La ménopause augmente le risque d'infarctus, d’ostéoporose (ce qui peut entraîner un risque élevé de fractures du poignet, des vertèbres, du col du fémur...), de cystite, d'incontinence ou encore de cancer. Une fois ménopausées, de nombreuses femmes sont plus vulnérables, il leur ai donc recommandé d'adopter une bonne hygiène de vie. Toutefois, selon l'enquête, une femme de plus de 50 ans sur 2 ignorent les risques liés à la ménopause.

Les remèdes pour diminuer les symptômes

Si les symptômes de la ménopause importent trop la qualité de vie, le médecin peut prescrire un traitement hormonal substitutif (THS). Les femmes ménopausées peuvent aussi prendre des compléments alimentaires (magnésium, vitamines...) pour pallier leurs carences ou opter pour des médecines naturelles comme la phytothérapie, la naturopathie ou encore l'homéopathie. 

Chaque femme étant différente, chacune d'elles peut trouver un remède miracle différent. Il est important d'en parler avec son médecin. Les plantes comme le soja, la sauge et le houblon sont par exemple connues pour rétablir l'équilibre hormonal. Il sera aussi conseillé aux femmes ménopausées de pratiquer une activité physique régulière, de ne pas fumer et d'avoir une alimentation variée et équilibrée. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité