• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

La chronique du Docteur Lemoine

Les yeux rouges, premier « bobo » du skieur

Ce ne sont pas les articulations et les os les premiers touchés au ski… Neige, soleil et altitude, un cocktail redoutable pour les yeux. En effet, la neige renvoie 85% des rayons ultra-violets, des rayons dont la quantité augmente avec l’altitude. Résultat : des brûlures qui portent le joli nom d’« ophtalmie des neiges ».

Les yeux rouges, premier « bobo » du skieur MBMdesigns / iStock

  • Publié le 19.02.2020 à 07h00
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est une brûlure qui n’a rien de plaisant : 6 à 24 heures après avoir skié, qu’il ait fait très beau ou pas, on ressent dans l’œil une sensation de picotement, de grains de sable ; l’œil est rouge, les larmes intarissables et surtout, il est impossible de regarder la lumière : c’est trop douloureux. Si tous ces signes apparaissent impressionnants, ils ne mettent pas en jeu l’avenir de la vision. Ils correspondent à une brûlure par les ultra-violets d’une partie de la couche extérieure de l’œil, la cornée. Des pansements oculaires, quelques gouttes de collyre antiseptique et une pommade ophtalmique en viennent à bout en quelques jours. Un conseil : surtout pas de collyre anesthésiant. Il faut aussi attendre 4 ou 5 jours avant de remettre les lentilles de contact.

Cet incident n’est donc pas trop grave en lui-même, si ce n’est que les quelques jours que demande la guérison doivent se passer dans l’obscurité. Inutile de dire qu’il n’est plus possible de mettre le nez dehors pendant la semaine de ski.

En pratique, il faut se protéger et mettre des lunettes.

Conclusion : il faut se protéger et mettre des lunettes par grand beau temps bien sûr, mais aussi par temps couvert car les ultra-violets traversent très bien la couche nuageuse.

Reste à savoir quelles lunettes : les noires protègent de l’éblouissement, de la luminosité mais pas forcément des ultra-violets. Donc pour se protéger efficacement, il faut choisir des verres teintés certes, mais surtout filtrants les UV. L’idéal pour le ski, ce sont les masques qui, s’ils ne donnent pas un bronzage des plus seyants, protègent parfaitement. Ils sont fortement recommandés pour les enfants. Des enfants qu’il faut tout particulièrement protéger car on parle de plus en plus de capital soleil pour les yeux.

Un capital qu’il ne faudrait pas trop entamer dès le plus jeune âge.

Docteur Jean-François Lemoine

Abonnez-vous aux chroniques du Dr Lemoine
@DrLemoine

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité