Publicité

QUESTION D'ACTU

Des bénéfices à moins de coûts

Arthrose du genou : après une arthroplastie, les avantages de la physiothérapie virtuelle

D'après une nouvelle étude américaine, après une arthroplastie du genou, les patients auraient tout intérêt à utiliser un système virtuel de physiothérapie à domicile (PT) pour leur rééducation. 

Arthrose du genou : après une arthroplastie, les avantages de la physiothérapie virtuelle Ivan-balvan/iStock

  • Publié le 20.01.2020 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'arthrose est la maladie articulaire la plus fréquente qui soit. Elle se caractérise par une destruction du cartilage qui s’étend à toutes les structures de l'articulation. L’une de ses formes les plus courantes est au niveau du genou. En cas d’atteinte diffuse et avancée, la plupart des gens se voient proposer une arthroplastie, une opération consistant à remplacer l’articulation du genou par une prothèse. Cette dernière sera soit uni-compartimentale pour remplacer le compartiment interne ou externe du genou, soit totale pour remplacer les deux compartiments de l’articulation. Quand un patient subi une arthroplastie totale du genou (ATG), il doit subir de la rééducation pendant trois à quatre mois.

Toutefois, de nombreux obstacles peuvent s’opposer à ces soins, tels que leur coût et la pénurie de physiothérapeutes. C’est pourquoi, des chercheurs se sont demandés si les programmes virtuels de réadaptation pourraient être efficaces pour les patients. D’après une étude parue le 15 janvier dans The Journal of Bone & Joint Surgery, le système virtuel de physiothérapie à domicile (PT) offre de nombreux bénéfices à moindres coûts.

Pour en arriver à ces conclusions, les chercheurs de l'université Duke (Durham, Caroline du Nord, Etats-Unis) ont suivi 306 patients âgés en moyenne de 65 ans et ayant subi une arthroplastie du genou. Les participants ont été répartis pour suivre une PT traditionnelle, soit à la maison soit lors de visite en clinique, ou une PT virtuelle rendue possible grâce un système de télé-santé virtuel appelé Virtual Exercise Rehabilitation Assistant (VERA).

Moins de difficultés avec la fonction du genou

Ce dernier, approuvé par la Food and Drug Administration (FDA), l'agence du médicament américaine, a été fabriqué pour fournir des services de réadaptation à distance. Il comprend un entraîneur simulé numériquement qui donne des instructions visuelles et sonores et guide l’activité grâce à une technologie en 3D. Cette dernière permet d’évaluer la pause et le mouvement du patient ainsi qu’une rétroaction immédiate sur la qualité de l’exercice. En plus de quoi, une fois par semaine, le patient a un contact avec un physiothérapeute par connexion vidéo. Le spécialiste surveille ses progrès et fait un rapport au chirurgien avant les visites de suivi à la clinique. Si besoin, le patient peut bénéficier d’une physiothérapie en personne.

Au cours de l’étude, les patients utilisant le système VERA ont effectué de la physiothérapie en moyenne 5,9 jours par semaine contre 3,3 pour les autres. Par ailleurs, 88% des patients de ce groupe ont déclaré avoir effectué tous les exercices qui leur avaient été assignés contre 65% chez les autres. 

Après 12 semaines de réadaptation, la fonction du genou et la vitesse de marche étaient similaires dans les groupes virtuels et classiques. Mieux encore : pendant les activités sportives et récréatives, les patients du groupe virtuel ont déclaré moins de difficultés avec la fonction du genou. Quant aux visites chez les médecins, aux urgences ou aux soins d’urgences, les chercheurs n’ont constaté aucune différence. Si le risque de chute était un peu plus élevé chez les patients du groupe virtuel, ces derniers avaient en revanche moins été réadmis à l’hôpital après leur opération.  

Un gros potentiel

Enfin, concernant le prix, au cours des 12 semaines suivant l’ATG, les coûts totaux médians étaient de 1 050 $ pour les patients affectés au système de rééducation virtuels, comparativement à 2 805 $ pour la rééducation traditionnelle.

“Par rapport à la PT traditionnelle à domicile ou en clinique, la PT virtuelle avec télé-réadaptation pour une surveillance clinique qualifiée a considérablement réduit les coûts des soins de santé pendant trois mois après une ATG tout en offrant une efficacité similaire”, commente Janet Prvu Bettger qui a mené l’étude.

“Ces résultats ont des implications importantes pour les patients, les systèmes de santé et les payeurs et suggèrent que le PT virtuel avec un thérapeute en télé-santé pour la surveillance et l'orientation cliniques à distance devrait être envisagé pour les patients après une ATG”, notent donc les chercheurs. Si d’autres recherches doivent avoir lieu pour guider la mise en œuvre et l'adoption de ces systèmes virtuels, ces derniers ont le potentiel d'améliorer l'accès aux soins tout en réduisant les coûts de physiothérapie pour les patients qui subissent une arthroplastie totale du genou, conclut l’étude. 

Des jeux de réalité virtuelle pour avancer dans la physiothérapie

En France, jusqu’à 25 séances de rééducation peuvent être prises en charge par l’Assurance maladie sans accord préalable pour les patients ayant subi une arthroplastie du genou par prothèse totale ou partielle. Les actes de kinésithérapie sont pris en charge à hauteur de 60% du tarif conventionnel puis les complémentaires santé remboursent la différence. La kiné peut être prescrite par le généraliste, un spécialiste ou un chirurgien.

Dans l’Hexagone, quelques professionnels commencent à faire des partenariats avec KineQuantum, une startup qui veut mettre la réalité virtuelle au service de la kinésithérapie. En intégrant des exercices de rééducation dans un jeu vidéo, les freins psychologiques des patients sont plus facilement contournés : ils ne se focalisent plus sur la douleur et les objectifs sont plus aisément atteints. Par exemple, pour la rééducation de l’épaule, le patient devra tirer à l’arc pour toucher une cible. Plus il progresse dans le jeu, plus il est motivé par l’évolution de son score et peut quantifier les progrès réalisés dans le cadre de sa rééducation.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité