Publicité

QUESTION D'ACTU

Innovation technologique

La consultation pourrait commencer dès la salle d'attente grâce à une chaise médicalisée connectée

Une start-up françaises a mis au point une chaise connectée médicalisée capable de collecter la tension ou encore la température des patients installés dans la salle d'attente de leur médecin. 

La consultation pourrait commencer dès la salle d'attente grâce à une chaise médicalisée connectée Monkeybusinessimages/iStock

  • Publié 11.01.2020 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


La start-up française Hygia a mis au point une chaise connectée médicalisée à installer dans les salles d'attente des généralistes, capable de collecter les premières informations dont a besoin le médecin au début de chaque consultation. “L’idée est de rendre le temps d’attente utile. Notre chaise connectée pèse, prend les pulsations cardiaques, la tension, la température et l’oxymètre de pouls (taux d’oxygène dans le sang) du patient”, explique au Figaro Pierre-Jean Brousset, PDG et fondateur d’Hygia. 

Plus de temps pour écouter et comprendre les patients

Le patient pourra également renseigner ses symptômes et/ou les raisons de sa visite depuis son smartphone. “Un rendez-vous médical dure en moyenne 15 minutes, dont à peine 7 ou 8 sont consacrées à la santé du patient proprement dite. Autant optimiser ce temps”, précise le PDG. En somme, la collecte en amont de ces informations offrirait plus de temps au praticien pour ausculter, connaître, écouter et comprendre la problématique de son patient. 

L'application Hygia Care a également été développée pour permettre aux patients d'avoir un espace personnel regroupant toutes leurs informations de santé afin de les échanger avec leur médecin s'ils le souhaitent. Cette chaise connectée médicalisée devrait être commercialisée à la fin du premier trimestre 2020 et proposée à la location pour un prix compris entre 110 et 120€ par mois (maintenance et support produit inclus). Pierre-Jean Brousset cible “les médecins généralistes, mais aussi les Ephad, les pharmacies, la médecine du travail et même dans les centres d’urgence”. La start-up espère équiper 1 500 professionnels d'ici cinq ans. 

L'innovation technologique au service des patients

L'innovation technologique est au service des Français et de leurs médecins depuis un certain temps. La téléconsultation en est un parfait exemple. Depuis septembre 2018, les médecins généralistes ont la possibilité de recourir à la téléconsultation, c'est-à-dire de proposer des consultations à distance, à travers un écran. Un procédé visant à faciliter l'accès aux soins dans les zones rurales souffrant d'une faible densité en professionnels et/ou établissements de santé, à désengorger les salles d'attente et à faciliter la consultation d'un médecin aux personnes qui ont du mal à se déplacer.  

Selon le site Ameli.fr, “tout médecin peut recourir à la téléconsultation, quels que soient : sa spécialité, son secteur d’exercice et son lieu d’exercice, en ville ou en établissement de santé (cabinet de ville, maison de santé pluriprofessionnelle, centre de santé, Ehpad, hôpital, clinique…). Elle peut être réalisée partout en France métropolitaine et dans les départements et régions d'outre-mer (DROM) ainsi qu’à Mayotte.”

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité