Publicité

QUESTION D'ACTU

Médecine expérimentale

Google rend hommage au médecin Claude Bernard

200 ans après sa naissance, Claude Bernard reste le père de la médecine expérimentale. Google rend hommage à celui qui a notamment décodé le rôle du pancréas dans la digestion.

Google rend hommage au médecin Claude Bernard Google

  • Publié 13.07.2013 à 10h39
  • |
  • |
  • |
  • |


Claude Bernard est une grande figure de la médecine au XIXe. Et Google a décidé de célébrer les 200 ans de sa naissance en affichant un Doodle (une variation du logo de Google) à l’effigie de ce contemporain de Pasteur.


En 1868, avec la publication de son « Introduction à l’étude de la médecine expérimentale », il bouleverse le champ de la médecine qui était jusque là très empirique, pour ne pas dire approximative… Pourtant, le jeune Claude Bernard n’a pas été un élève brillant. Au collège et au lycée, il désespère ses parents, et à 18 ans, il quitte la maison familiale sans diplôme, avec une passion pour le théâtre et la peinture… Et il part travailler comme apprenti dans une pharmacie de Lyon. Et là c’est la révélation ! Il est surpris de voir que le pharmacien utilise et distribue des pharmacopées sans aucune preuve de leur efficacité. Et surtout, il constate qu’il utilise les mêmes remèdes pour des maladies totalement différentes.  Cela lui paraît très peu rationnel, et surtout dangereux pour la santé de l’homme. Sa première réaction sera de fuir, et de privilégier sa passion pour le théâtre… mais son entourage l’incite à reprendre ses études. Il passera le bac et à 34 ans, entre enfin à la faculté de médecine.

 

Il décode le fonctionnement du foie et du pancréas
Un âge avancé et un esprit cartésien qui vont le pousser à se poser sans cesse des questions. Ainsi, lors de son externat il ne cesse d’interroger les chefs de service sur telles ou telles pratiques médicales, sur l’utilité de la saignée par exemple… Et là aussi il s’aperçoit que beaucoup de traitements ne sont pas toujours fondés sur des preuves d’efficacité… Donc, pour obtenir enfin des preuves, il va se livrer à de nombreuses expériences afin de vérifier l’intérêt des traitements ou démontrer le rôle de tel ou tel organe. Il va notamment beaucoup travailler sur les mécanismes de la digestion, sur le rôle du pancréas. Il va faire des expériences sur le chien. Il démontre que le glucose est produit par le foie et fonde les bases de l’endocrinologie en montrant qu’une substance - le glucose - produite dans un organe - le foie - a la capacité d’être utilisée ailleurs en étant transporté par le courant sanguin. Il montrera aussi par quels nerfs sont actionnées les glandes salivaires…


Pionnier des expériences sur l'animal

Mais, avant d’affirmer tel ou tel principe, il démontre chez l’animal en réalisant des expériences… Ce qui dérange beaucoup sa femme ! A Claude Bernard avait beau lui expliquer que le traitement de la maladie à l’époque n’était rien d’autre que de l’expérimentation humaine bien plus diabolique... Elle fut tellement dégoutée de le voir faire ces vivisections, qu’elle est allée s’inscrire à la Société protectrice des animaux !! Et ils finiront par se séparer. Mais si Claude Bernard fut incompris par sa femme, l’Académie des sciences lui attribuera de nombreux prix pour ses travaux. Même Pasteur avec qui il a eu quelques controverses notamment sur la fermentation alcoolique reconnaitra qu’il était un esprit brillant. Et suprême distinction à l’époque, l’empereur Napoléon III et sa femme Eugénie l’inviteront en 1864 à passer une semaine au château de Compiègne… Mais, la véritable récompense, c’est que sa méthodologie, sa rigueur est appliquée aujourd’hui, les médecins doivent faire la démonstration de l’efficacité des traitements ou des techniques qu’ils proposent aux malades…

 

 

 

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité