Publicité

QUESTION D'ACTU

Journée nationale le 12 décembre

Fibrillation atriale : quelles en sont les causes ?

Si la fibrillation atriale est souvent présente comme complication d'une maladie cardiovasculaire, elle peut aussi toucher des personnes dont le coeur est parfaitement sain. Ses causes : l'abus d'alcool, des dérèglements glandulaires, voire le stress.

Fibrillation atriale : quelles en sont les causes ? Millann/iStock

  • Publié le 09.12.2019 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


La fibrillation atriale, trouble de la fréquence cardiaque qui devient irrégulière et souvent très rapide, provoquant des symptômes comme des palpitations, de la fatigue ou de l'essoufflement, a des causes multiples: des facteurs prédisposants, parfois, auxquels s'ajoutent des éléments déclenchants, mais elle peut aussi être liée uniquement à ces facteurs déclenchants.

C'est un point important car ce trouble peut toucher des personnes dont le coeur est malade, mais également celles qui ont un coeur parfaitement sain. 

Dans les facteurs prédisposants, il y a tout d'abord l'âge. La prévalence de la fibrillation atriale dans la population atteint 10% autour de 80 ans. L'autre grand facteur est l'hypertension artérielle mal contrôlée qui peut entraîner un risque de fibrillation atriale de même que l'ensemble des facteurs, comme le diabète ou l'obésité qui entraînent des prédispositions pour les maladies cardiovasculaires. Pour ceux qui souffrent d'une maladie cardiovasculaire, la fibrillation atriale peut intervenir, et c'est assez fréquent, comme une complication de cette maladie. 

Un trouble qui apparaît à la suite d'un facteur déclenchant

Mais chez les personnes qui ont un coeur sain, c'est à la suite d'un facteur déclenchant que ce trouble peut apparaître. Et le premier de ces facteurs s'observe souvent chez des jeunes, en lien avec un alcoolisme dit aigu : il ne s'agit pas d'alcoolisme chronique mais de ces fortes consommations qui accompagnent des événements festifs. “Ces abus peuvent entraîner des épisodes d'arythmie et on on retrouve fréquemment aux urgences”, explique le Professeur Yohann Silvain de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

Les infections, qu'elles soient virales ou bactériennes, entraînent aussi parfois des myocardites qui peuvent donner des anomales cardiaques ou de l'arythmie. 

Thyroïde et glandes surrénales

Et puis il y a aussi, dans la fibrillation atriale, des causes endocriniennes, et parmi elles, les dérèglements de la thyroïde, les hyperthyroïdies, qui peuvent entraîner de l'arythmie, et des causes liées aux glandes surrénales, deux glandes situées au-dessus des reins et qui contrôlent l'adrénaline, dont le mauvais fonctionnement peut avoir comme conséquence des anomalies des hormones déclenchant une accélération du rythme cardiaque et de l'arythmie. Le mécanismes dit vagal, ce moment où le nerf vague prend le dessus et entraîne des malaises, en lien ou non avec un effort, peut également entraîner de l'arythmie ou, à l'inverse celle-ci peut être liée à une poussée d'adrénaline due au stress.

Et il faut ajouter à toutes ces causes, prédispositions et/ou facteurs déclenchants pouvant déclencher une arythmie qui peut ensuite s'installer et devenir chronique, les causes génétiques. Elles concernent les cas de fibrillation atriale avec un coeur sain. “On peut identifier des causes génétiques familiales”, indique le Professeur Yohann Silvain.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité