Publicité

QUESTION D'ACTU

Progrès scientifique

Le redémarrage d’une enzyme pourrait traiter le sarcome des tissus mous

En manipulant certaines enzymes, il est possible de freiner la croissance du sarcome des tissus mous, ce qui représente un premier pas vers un traitement. 

Le redémarrage d’une enzyme pourrait traiter le sarcome des tissus mous Jakub Rupa/iStock

  • Publié 28.11.2019 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Certaines maladies représentent des casses têtes pour les scientifiques. Prenez par exemple le sarcome des tissus mous. Ce groupe de tumeurs malignes rares affectant les tissus qui relient et entourent les parties du corps, comme la graisse, les tendons, les muscles, les nerfs et les vaisseaux sanguins. Ils peuvent affecter tout le corps, mais surviennent la plupart du temps au niveau des membres supérieurs et inférieurs, ainsi qu’au niveau du tronc. La grande étendue de leur prévalence les rend biologiquement très divers et difficiles à traiter. La ligne de traitement suivie à l'heure actuelle comprend la chirurgie et l'amputation éventuelle, la chimiothérapie et la radiothérapie. 

Cependant, une bonne nouvelle se profile à l’horizon. Des chercheurs de l’université de Pennsylvanie (Etats-Unis) ont découvert que le redémarrage du processus métabolique initié par les cellules du sarcome des tissus mous ralentit la propagation du cancer, ce qui les rend vulnérables au traitement. Leurs travaux, publiés dans Cell Metabolism, montre que grâce à une enzyme, appelée FBP2, il est possible de ralentir voire d’arrêter la croissance des cellules du sarcome, ce qui leur empêche également de développer une résistance au traitement. 

Réactivation d’une enzyme

L'autrice principale de l'étude, Celeste Simon, professeure de biologie cellulaire et du développement à l’université de Pennsylvanie, est enthousiaste à ce sujet. “Alors que d'autres types de cancer associés à une charge mutagène élevée ont bénéficié du développement des immunothérapies, la diversité et la faible fréquence des mutations génétiques dans les sarcomes des tissus mous les rendent plus difficiles à traiter, c'est pourquoi notre identification d'une approche métabolique largement exprimée est potentiellement excitante.” 

La fructose-bisphosphatase 2, ou FBP2, est une enzyme produite par le corps humain présente normalement dans les cellules. Lorsqu’un sarcome des tissus mous se développe, il supprime le FBP2 des cellules. L’équipe de Celeste Simon a déjà travaillé sur cette problématique. Dans une précédente étude datée de 2014 et publiée dans la revue Nature, ils s’étaient aperçus que la FBP1, une enzyme similaire, suit la même trajectoire dans le cancer du rein et du foie. 

En testant cette enzyme sur des souris, les chercheurs ont découvert que lorsque les cellules de sarcome des tissus mous ré-expriment FBP2 comme des cellules saines, cela arrête la repousse du cancer. “Cela se produit parce qu'une fois que ces cellules commencent à se comporter normalement, elles ne s’inhibent plus et ne se multiplient pas comme le cancer”, explique Celeste Simon. De plus, les enzymes impliquées dans le processus sont localisées dans le noyau cellulaire, ainsi, les cellules cancéreuses ne peuvent plus s'adapter à leur environnement et développer une résistance aux médicaments. Cette avancée ouvre donc la voie vers des traitements. 

Encore du chemin à parcourir

Cette recherche est liée aux travaux du prix Nobel de 2019 qui ont permis de mieux comprendre la façon dont les cellules réagissent aux stress environnementales et modifient leur métabolisme pour survivre. 

Bien que l'étude souligne l'importance de la FBP2, d'autres recherches sont nécessaires pour s'assurer que la manipulation de la FBP2 induite par le médicament donne le résultat souhaité. Selon Celeste Simon, puisque ces médicaments sont utilisés dans d'autres traitements contre le cancer, en particulier le cancer du sang, le processus de mise à disposition de cette ligne de traitement aux patients serait rapide si la recherche établissait son efficacité. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité