Publicité

QUESTION D'ACTU

International

Inde : atteint de polykystose rénale, un homme se fait retirer un rein de 7,4 kilos

Atteint de polykystose rénale, une maladie génétique rare et incurable, l’homme de 56 ans a été opéré le mois dernier à New Delhi. L’équipe chirurgicale lui a retiré un rein aux proportions jamais vues : 7,4 kilogrammes pour 45 centimètres.

Inde : atteint de polykystose rénale, un homme se fait retirer un rein de 7,4 kilos gpointstudio/iStock

  • Publié 28.11.2019 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est une opération chirurgicale hors normes qui s’est déroulée le mois dernier à l’hôpital Sir Ganga Ram de New Delhi, en Inde. Celle d’un homme de 56 ans atteint de polykystose rénale, une maladie génétique héréditaire, incurable et souvent mortelle qui se caractérise par la formation de kystes au niveau des reins. Si rien n’est fait, cette maladie peut entraîner une hypertrophie du rein et, à terme, une insuffisance rénale.

Dans le cas de ce patient, la décision a été prise de l’opérer après qu’une hémorragie interne et un début d’infection ont été repérés.

Selon BFMTV, qui relaie l’information, le patient a heureusement été opéré avec succès. A la surprise de l’équipe médicale chargée de l’opération, son rein malade avait atteint des proportions rarement atteintes : 7,4 kilogrammes pour 45 centimètres. A titre de comparaison, un rein normal pèse entre 120 et 150 grammes et mesure environ 12 centimètres de long.

“C'était une énorme grosseur qui occupait la moitié de son abdomen. Nous savions que c'était un gros rein mais n'avons jamais pensé qu'il serait aussi lourd”, a ainsi déclaré le chirurgien Sachin Kathuria aux médias. Désormais, le patient a été placé sous dialyse et est en attente d’un nouveau rein.

Un traitement prometteur à l’essai

Cette opération d’un rein malade en raison d’une polykystose rénale intervient un mois après la publication dans la revue Nature Communications d’une nouvelle étude détaillant les résultats encourageants d’un nouveau traitement.

D’abord testé avec succès sur des souris atteintes de polykystose rénale, qui ont vu la taille de leurs reins diminuer d’environ 50%, ce nouveau traitement fait actuellement l'objet d'essais cliniques préliminaires chez des sujets humains, en attendant l’autorisation de la U.S Food and Drug Administration (FDA), l'agence du médicament américaine. L’agence fédérale a en effet demandé des analyses supplémentaires sur la toxicité des essais sur les animaux avant que les essais sur les humains puissent passer à l'étape suivante.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité