Publicité

QUESTION D'ACTU

Enquête

Tabac : malgré l'interdiction, deux buralistes sur trois vendent des cigarettes aux jeunes de 17 ans

Bien que la vente de tabac à des mineurs soit illégale en France, 94% des fumeurs quotidiens de 17 ans achètent régulièrement des cigarettes chez un buraliste. C'est ce que révèle une enquête commandée par le Comité national contre le tabagisme.

Tabac : malgré l'interdiction, deux buralistes sur trois vendent des cigarettes aux jeunes de 17 ans Michaeljung/iStock

  • Publié 03.10.2019 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Plus d'un quart des Français âgés de 15 à 75 ans sont des fumeurs réguliers, preuve que la vente de produits du tabac aux mineurs a toujours cours en France. Bien qu'elle soit illégale depuis 2009 – elle l'était déjà pour les moins de 16 ans depuis 2003 – 94% des fumeurs quotidiens de 17 ans déclaraient en 2017 acheter régulièrement leurs paquets de cigarettes chez un buraliste, d'après une enquête commandée par le Comité national contre le tabagisme (CNCT) à l'institut BVA.

"Le tabac est une drogue très dure dans la mesure où sur trois garçons ou filles qui fument une cigarette pour voir, il y en a deux qui deviendront fumeurs quotidiens pendant une période de leur vie. Donc dès la première cigarette, on peut être accroché, alerte Yves Martinet, le président du CNCT, interrogé par l'AFP. C’est pourquoi il est important de prévenir la vente aux mineurs".

Une amende pouvant aller jusqu'à 750 €

D'après l'association, l'âge d'entrée dans le tabagisme est estimé à 13-14 ans : chaque année, plus de 200 000 jeunes sont concernés. En ce sens, la dernière enquête ESCAPAD recensait que près d’un quart des jeunes de 17 ans sont des fumeurs quotidiens, tandis que près de six jeunes Français sur 10 ont déjà essayé de fumer.

Menée sur des jeunes âgés de 12 et 17 ans, l'enquête commandée par le CNCT avait pour but d'évaluer l’effectivité de l'interdiction de vente de produits du tabac aux mineurs, passible de l'amende prévue pour les contraventions de 4ème classe, soit 135 € forfaitaire (pouvant aller jusqu'à 750 €). 

10% des buralistes vendent du tabac aux enfants de 12 ans 

L'association a alors constaté que plus de 40% des buralistes ne possèdent pas l'affichette visible et lisible exigée par la loi, rappelant l’interdiction de vente des produits du tabac aux mineurs. Autre infraction : moins d'un buraliste sur cinq demande une preuve de l'âge par le biais d'une pièce d'identité. Enfin, 65,2% des buralistes vendent du tabac aux mineurs de 17 ans et près de 10% acceptent de le faire lorsqu'ils sont face à des enfants de 12 ans. 

"Si le jeune est fumeur, la vente intervient dans 93% des cas", souligne l'enquête. Le CNCT note également une disparité dans l'application de la loi : elle est moins bien respectée dans les grandes et moyennes villes, comme en Île-de- France, où 92% des buralistes vendent du tabac aux mineurs de 17 ans, qu’ils soient fumeurs ou non-fumeurs. 

Un décès sur huit causé par le tabac

Devant ces chiffres accablants, l'association appelle à la mise en place du contrôle automatisé d’une pièce d’identité confirmant la majorité, ainsi que l'organisation de contrôles des débits incluant la possibilité de fermeture administrative de durée variable en cas de violations avec récidives.

"Chaque année, le tabac tue prématurément 75 000 personnes en France, ce qui représente plus d'un décès sur huit, rappelle le CNCT. Le tabac est le facteur de risque évitable le plus important de cancers, de maladies cardiovasculaires et de maladies respiratoires. Toutes ces pathologies constituent des drames humains et coûtent particulièrement chères à la collectivité et aux finances publiques".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité