Publicité

QUESTION D'ACTU

Métabolisme

Le manque de sommeil favorise-t-il la prise de poids ?

Le manque de sommeil, selon une nouvelle étude américaine, permettrait à notre organisme de stocker plus facilement les graisses.

Le manque de sommeil favorise-t-il la prise de poids ? Zinkevych/iStock

  • Publié 29.09.2019 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Dormir suffisamment est essentiel pour l’équilibre psychique et la bonne santé physique. Le sommeil est le moment de la journée où notre organisme se régénère. Avoir un sommeil de qualité et en quantité adéquates est très important si l'on veut rester en bonne santé. D’après une expérience américaine, en altérant le fonctionnement hormonal de l'organisme, le manque de sommeil chronique stockerait plus facilement les graisses.

Pourriez-vous imager que mal dormir fasse grossir ?

Le manque de sommeil chronique affecte l'état général et le sentiment de satiété car cela modifie la production des hormones qui contrôlent l’appétit. En effet, lorsqu’il y a insuffisance de sommeil, l’estomac sécrète de façon abondante la ghréline (hormone qui stimule la sensation de faim). Il réduit aussi la quantité de leptine (hormone de satiété). Le stress, la fatigue ou les occupations du quotidien sont des éléments qui peuvent déclencher une intolérance émotionnelle et amène certaines personnes à prendre de mauvaises habitudes : sédentarité, se lever la nuit pour grignoter, manger devant la télé… Tous ces dysfonctionnements entraînent une tendance à la boulimie et à l’envie de manger constamment des aliments sucrés ou riches en calories. De plus, les deux médiateurs naturels que sont la sérotonine et la mélatonine dont le rôle est de réguler le cycle de sommeil se retrouvent déréglés en cas d’insomnie. Cela provoque un déséquilibre hormonal qui agit sur les fonctions organiques.

Le manque de sommeil altère le métabolisme des graisses

Une récente expérience met en évidence qu'en seulement quatre jours, une privation de sommeil de trois heures par nuit (si on postule que huit heures de sommeil sont la norme idéale) perturbe considérablement le métabolisme des lipides. Ainsi le manque de sommeil peut accroître par exemple le risque de complications cardio-métaboliques telles qu'une baisse de sensibilité des cellules, notamment les adipocytes, à l'insuline. Les sécrétions sont donc de plus en plus importantes de même que le stockage des graisses.

En effet, dans leur étude, les chercheurs ont laissé leurs sujets dormir 5 heures par nuit pendant 4 jours en faisant précéder la nuit d'un repas riche en graisse. Dans ce laps de temps, la lipémie (le taux de graisses dans le sang) postprandiale, c'est-à-dire après le repas, avait une clairance beaucoup plus rapide que dans des bonnes conditions de sommeil habituelles — la clairance étant le temps mis pour revenir à un taux standard. Cela peut suggérer que certaines hormones, dont l'insuline, sont perturbées et que les graisses sont plus facilement stockées. 

Le sommeil est un moment primordial de la journée et se doit d'être adéquat en quantité et en qualité pour préserver une bonne santé. Les effets du manque de sommeil peuvent être dévastateurs et entraîner des dysfonctionnements dans le corps tel que la prise de poids.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité