Publicité

QUESTION D'ACTU

ADN

Mutations génétiques : certains enfants en ont deux fois plus que les autres

Des chercheurs constatent que le nombre de mutations génétiques de l’enfant dépend de différents facteurs dont l’âge des parents au moment de la conception. 

Mutations génétiques : certains enfants en ont deux fois plus que les autres raspirator/istock

  • Publié 25.09.2019 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Nous ne sommes pas tous égaux face aux mutations génétiques. D’après une étude, certains enfants en auraient deux fois plus que les autres. Une équipe de recherche de l’université de santé de l’Utah publie ses résultats dans la revue eLife. Elle constate que selon certaines caractéristiques des parents, le nombre de mutations génétiques qu’auront leurs enfants varie. 

Quelle est la conséquences des mutations génétiques ? 

En moyenne, chaque enfant naît avec 70 mutations génétiques en comparaison à l’ADN de ses parents. "Certains parents transmettent plus de mutations génétiques que les autres et c’est une source importance de nouveautés et de maladies génétiques", explique l’auteur principal de la recherche, Aaron Quinlan. Les conséquences des mutations génétiques sur l’organisme varient selon plusieurs critères, dont la partie de l’ADN qu’elles touchent. Dans certains cas, elles peuvent provoquer des maladies. Au fil du temps, les nouvelles mutations génétiques s’additionnent aux plus anciennes à chaque génération. Les chercheurs émettent l’hypothèse que cette accumulation pourrait augmenter le risque d’être atteint de maladies. 

L’âge des parents au moment de la conception a un impact important sur le nombre de mutations génétiques à la naissance. Plus les parents sont âgés, plus elles seront nombreuses. Les hommes seraient particulièrement concernés : plus ils vieillissent, plus ils en transmettent. 

D’importantes variations du nombre de mutations dans un échantillon restreint 

Pour parvenir à ces résultats, l’équipe scientifique a analysé le génome de 603 personnes, issues de 33 familles de 3 générations. "C’est surprenant que les familles aient autant de variations dans le nombre de mutations qu’elles accumulent, souligne Aaron Quinlan, car elles sont similaires sur plusieurs points : elles descendent d’ancêtres européens, vivent dans les mêmes zones géographiques, ont des modes de vie semblables et sont exposées aux mêmes facteurs environnementaux." Cela suppose que les différences dans le nombre de mutations génétiques sont bien plus nombreuses lorsque la comparaison est mondiale.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité