Publicité

QUESTION D'ACTU

Innovation

Anévrisme cérébral: un capteur sans fil implanté dans les vaisseaux pour surveiller la guérison

Le suivi des évolutions des anévrismes cérébraux est essentiel. Des scientifiques travaillent sur la mise au point un capteur sans fil qui, implanté dans les vaisseaux du cerveau, permettrait de surveiller le débit sanguin.

Anévrisme cérébral: un capteur sans fil implanté dans les vaisseaux pour surveiller la guérison Frentusha/iStock

  • Publié 29.08.2019 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour suivre l'évolution des anévrismes cérébraux, il est aujourd'hui nécessaire de réaliser régulièrement des angiogrammes qui, en raison de l'utilisation de produits de contraste, peuvent avoir des effets secondaires nocifs. D'où l'idée de placer dans un vaisseau sanguin un capteur permettant des évaluations plus fréquentes sans avoir à utiliser des colorants d'imagerie.

C'est ce dispositif dont des chercheurs de l'Institut de Technologie de la Géorgie sont en train de finaliser la mise au point que vient ce présenter la revue Advanced Science.

Déterminer le degré de guérison de l'anévrisme

"Avec ce système, nous pourrions mesurer le flux sanguin entrant dans le sac anévrysmal afin de déterminer le degré de guérison de l'anévrisme et d'alerter les médecins en cas de modification du flux sanguin", explique Woom-Hang Yeo, professeur adjoint à l'école d'ingénierie mécanique de Georgia Tech.

Inséré à l'aide d'un cathéter, le capteur utiliserait un couplage inductif de signaux pour permettre la détection sans fil de l'hémodynamique d'un anévrisme cérébral.

Le capteur qui comprend une bobine pour capter l'énergie électromagnétique transmise par une autre bobine située à l'extérieur du corps serait enroulé autour d'un stent ou d'un déviateur de flux dont le diamètre doit être inférieur à 2 ou 3 millimètres pour pouvoir s'insérer dans les vaisseaux sanguins.

"Réagir aux plus petits changements dans le flux sanguin"

Avec un tel dispositif implanté dans de la viande pour simuler le tissu cérébral, Yeo et ses collaborateurs sont parvenus à mesurer le débit sanguin. "Nous avons rendu le capteur très fin et déformable afin qu'il puisse réagir aux plus petits changements dans le flux sanguin", précise le chercheur.

La prochaine phase du capteur d'anévrisme sera de vérifier sa capacité à mesurer la pression sanguine dans les vaisseaux ainsi que le débit. "Cela permettrait à notre appareil d'être utilisé pour d'autres applications, telles que les mesures de pression intracrânienne", souligne Woom-Hang Yeo qui précise qu'il existe " de nombreuses possibilités d'intégrer ce mécanisme de détection dans des membranes ultra-minces implantables dans le corps.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité