Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude néerlandaise

Les enfants de parents plus âgés auraient moins de problèmes comportementaux

Les enfants nés de parents plus âgés auraient moins de problèmes comportementaux que les autres.

Les enfants de parents plus âgés auraient moins de problèmes comportementaux vadimguzhva/iStock

  • Publié 01.08.2019 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Il est prouvé scientifiquement qu’avoir un enfant après la quarantaine peut impacter la santé des enfants. Or depuis 1995, les populations de nombreux pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) font des enfants de plus en plus tard, notamment en raison du rallongement des études. Toutefois, d’après des recherches dont les résultats sont parus mercredi 31 juillet dans la revue Child Development, il semblerait que l’âge tardif d’un parent n’ait pas d’effets néfastes sur le comportement de leurs enfants. Au contraire, ces deniers auraient tendance à avoir moins de problèmes que ceux de parents plus jeunes. 

"Les études montrent une association entre l’âge du père et l’autisme ainsi que la schizophrénie donc nous voulions savoir s’il y avait un lien entre l’âge des parents et des problèmes comportementaux des enfants, au-delà des diagnostics cliniques", explique Marielle Zondervan-Zwijnenburg, chercheuse en méthodologie et statistiques à l’Université d’Utrecht, qui a mené l’étude.

"Plus de ressources et un niveau d'éducation plus élevé"

Ses collègues et elle ont donc étudié les comportements extérieurs (agressions…) et intérieurs (anxiété, dépression) de 32 892 enfants néerlandais de leur 10 à 12 ans. Les comportements problématiques étaient rapportés et notés en fonction de leur gravité par les parents et les enseignants. Les scientifiques ont ainsi pu observer que les enfants de parents plus âgés avaient moins de problèmes comportementaux extérieurs et intérieurs. Ces résultats sont valables même après avoir pris en compte le statut socioéconomique des familles. Ainsi, cette "absence de problèmes" d’enfants nés de parents plus âgés ne serait pas seulement due aux faits que ces derniers ont généralement des revenus plus conséquents que les jeunes. 

"En ce qui concerne les comportements, nous n’avons trouvé aucune raison pour les futurs parents de s’inquiéter des effets néfastes d’avoir un enfant à un âge avancé", note donc Marielle Zondervan-Zwijnenburg. "Il est possible que les parents âgés aient des enfants avec moins de problèmes d'agressivité, par exemple, parce qu'ils ont plus de ressources et un niveau d'éducation plus élevé", explique Dorret Boomsma, professeur de psychologie biologique et de génétique du comportement à la Vrije Universiteit d’Amsterdam et co-auteur l'étude. "Mais il est important de noter que le niveau moyen d'éducation plus élevé des parents âgés n'explique pas complètement la diminution des problèmes d'extériorisation chez leurs enfants", poursuit-il. 

En France, les femmes ont leur premier enfant à 28,5 ans en moyenne 

Ces découvertes ne peuvent toutefois pas être généralisées à d’autres comportements, mettent en garde les chercheurs qui veulent désormais étendre leurs recherches aux problèmes de cognition et d'attention de la progéniture de parents "âgés". Par ailleurs, ils se sont intéressés aux enfants avant l’adolescence, la période la plus propice aux débordements. 

En France, l’âge moyen du premier enfant ne cesse d’augmenter depuis 1974. Alors qu’il était de 24 ans pour les femmes à cette époque, il était de 28,5 ans en France en 2015. Quant aux hommes, ils deviennent aujourd'hui Papa à 31 ans en moyenne. Mais d’après l’INED, 5% d'entre eux font un enfant après 45 ans, soit presque trois fois plus qu’en 1980. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité