Publicité

QUESTION D'ACTU

Une prouesse médicale

Royaume-Uni : deux sœurs siamoises, liées par la tête, ont été séparées

3 opérations ont été nécessaires, soit près de 55 heures de bloc. Au total, une centaine de professionnels de santé spécialisés en neurologie, en physiothérapie ou encore en radiologie ont participé au processus. 

Royaume-Uni : deux sœurs siamoises, liées par la tête, ont été séparées Capture d'écran Great Ormond Street Hospital

  • Publié 21.07.2019 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Des médecins britanniques ont réussi une prouesse : séparer deux siamoises liées par la tête. Safa et Marwa, 2 ans, ont été opérées au sein du Great Ormond Street Hospital à Londres. Il aura fallu près d’un an pour réaliser les 3 opérations nécessaires à leur séparation. 

Zainab Bibi, la mère des deux filles, a accouché en janvier 2017 au Pakistan. Les fillettes sont des jumelles craniopagus, c’est-à-dire qu’elles sont liées par le crâne. Leur cas est très rare, entre 2 et 6 % des siamois seraient concernés. La majorité d’entre eux décèdent peu après la naissance : seulement 25% des bébés survivent. 

Quitter le Pakistan pour opérer à Londres 

Un mois après leur naissance, un hôpital militaire pakistanais se propose d’opérer les jumelles, mais prévient que l’une d’elles risque de ne pas survivre. Les parents sont finalement mis en contact avec un neurochirurgien pédiatrique à Londres : Owase Jeelani. Les fillettes arrivent au Great Ormond Street Hospital à l’automne 2018. Le Dr Jeelani et David Dunaway, chirurgien plastique mettent au point un protocole pour séparer les deux jumelles. La tâche est particulièrement difficile, même si les deux médecins ont déjà réalisé des opérations de ce genre, car l’âge idéal pour réaliser ces opérations est entre 6 et 12 mois. À leur arrivée à l’hôpital Safa et Marwa ont déjà presque 2 ans. 

Une deuxième opération compliquée 

La première opération a lieu en octobre 2018, l’objectif est de séparer les artères. Un mois plus tard, les deux sœurs sont de retour au bloc opératoire pour isoler les veines de chacune des fillettes. Cette fois, il y a des complications, Safa fait une crise cardiaque, 12 heures après l’opération. Le professeur Jeelani craint pour sa survie, mais son état s’améliore finalement dans les jours qui suivent. La dernière opération se déroule en février 2019. Les médecins séparent définitivement les fillettes. La peau de leurs têtes a préalablement été étirées pour que leurs crânes, reconstruits grâce à des fragments d’os, soit recouverts. Aujourd’hui, les deux sœurs ont quitté l’hôpital, elles devraient rentrer au Pakistan avec leur mère en début d’année prochaine.

Des opérations rares  

En 1952, des chirurgiens ont essayé pour la première fois dans l’histoire de la médecine de séparer des siamois craniopagus. Depuis, une soixantaine d’opérations similaires ont eu lieu dans le monde. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité