Publicité

QUESTION D'ACTU

Les trois infos du jour

Relations amoureuses, crèmes solaires et pénurie de médicaments

En amour, nous avons tous un type précis de partenaire selon la science, il est dangereux de réutiliser notre crème solaire de l'année dernière et Agnès Buzyn présente sa feuille de route pour lutter contre les pénuries de médicaments. Voici l'essentiel de l'actualité. 

Relations amoureuses, crèmes solaires et pénurie de médicaments MYKYTA DOLMATOV / ISTOCK

  • Publié 08.07.2019 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Relations amoureuses : nous avons tous un type précis de partenaire selon la science

Le hasard a de l’importance dans les relations amoureuses, mais il ne fait pas tout. Des chercheurs de l’université de Toronto montrent que nous sommes attirés par des types précis de personnalité. Leurs résultats ont été publiés dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences. Lorsqu'une histoire amoureuse se termine mal, on cherche souvent à rencontrer des personnes différentes par la suite. "Les gens attribuent la fin de la relation à la personnalité de leur ex", souligne l’auteur principal de cette étude Yoobin Park. Pourtant, il constate une tendance forte qui consiste à fréquenter des personnes avec des personnalités similaires. Pour en savoir plus, cliquez ici

Crème solaire : pourquoi il est dangereux de réutiliser celle de l'année dernière

C'est un réflexe chez nombre d'entre nous : lorsque le soleil revient, nous ressortons notre crème solaire de l'année dernière restée sagement rangée tout l'hiver. Pourtant, ce geste peut impacter notre santé. En effet, d'une année sur l'autre, les molécules présentes dans la crème, censées nous protéger des rayons UV du soleil, ne sont plus aussi efficaces. Le produit n'a donc plus le potentiel protecteur pour lequel nous l'avons acheté l'an passé. Plus précisément, la crème solaire est composée de deux filtres : l'un, composé de substances organiques qui absorbent les rayons Ultraviolets (UV) du soleil et l'autre, composé de minéraux réflecteurs (oxyde de zinc ou titane) qui diffusent et renvoient les rayons UV. On vous en dit plus dans notre article.

Agnès Buzyn présente sa feuille de route pour lutter contre les pénuries de médicaments

En 2017, 538 signalements de ruptures de stocks ou tensions d'approvisionnement de médicaments ont été dénombrés en France par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Cette année, plus de 1200 traitements ou vaccins seront concernés par des situations de pénurie, comme ce fut le cas dernièrement pour la cortisone, selon les projections de l'ANSM. "C’est 60% de plus qu’en 2018 et 30 fois plus qu’en 2008", s'alarme l'association France Assos Santé, alors que la ministre de la Santé Agnès Buzyn a présenté "sa feuille de route" 2019-2022 ce lundi matin pour lutter contre les pénuries de stocks. Présentée au siège parisien de l’Ordre des pharmaciens, elle comporte une série de "grandes orientations" qui devraient aboutir sur un plan définitif en septembre, lequel reposerait sur deux grands axes... Pour lire la suite, cliquez ici

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité