Publicité

QUESTION D'ACTU

Progrès scientifique

13 patients tétraplégiques réussissent désormais à se servir de leurs bras

En reliant des nerfs fonctionnels aux nerfs blessés, des chercheurs sont parvenus à rétablir du mouvement dans les mains de 13 jeunes adultes tétraplégiques. 

13 patients tétraplégiques réussissent désormais à se servir de leurs bras Motortion/iStock

  • Publié 05.07.2019 à 13h57
  • |
  • |
  • |
  • |


Une opération chirurgicale porteuse d’espoir pour les personnes tétraplégiques. Pour la première fois, une équipe de chirurgiens de Melbourne, en Australie, a réussi à rétablir la puissance musculaire de personnes paralysées des membres supérieurs et inférieurs en reliant des nerfs fonctionnels à des nerfs blessés.

Deux ans après l’intervention chirurgicale, et au terme d’une physiothérapie intensive, les 13 jeunes adultes qui ont participé à l’essai sont désormais capables de tendre le bras devant eux et ouvrir la main pour saisir et manipuler des objets. Ils sont ainsi capables d'accomplir seuls certaines tâches quotidiennes comme se nourrir, se brosser les dents et les cheveux, se maquiller, ou encore écrire. Les résultats de l'étude ont été publiés ce vendredi dans la revue médical The Lancet.

Un rétablissement de la fonction de la main et du coude

Habituellement, pour rétablir la fonction des membres supérieurs des personnes tétraplégiques, les chirurgiens pratiquent un transfert des tendons : les muscles qui fonctionnent encore, mais sont conçus pour une autre fonction, sont repositionnés chirurgicalement pour effectuer le travail des muscles paralysés.

Cette nouvelle technique chirurgicale consiste, elle, à réaliser en plus un transfert de nerfs, qui "réanime" le muscle paralysé lui-même. Au départ, les chercheurs ont recruté 16 jeunes adultes ayant subi depuis moins de 18 mois une lésion traumatique de la moelle épinière suite à un accident de la route ou à une blessure sportive.

Ces participants ont alors subi un ou plusieurs transferts de nerfs dans un ou les deux membres supérieurs pour rétablir l'extension du coude, la prise, le pincement et l'ouverture de la main. Concrètement, il s’agissait de prendre les nerfs valides dans les muscles non-réutilisables se situant au-dessus de la lésion médullaire et de les attacher aux nerfs des muscles paralysés innervés au-dessous de la lésion pour rétablir le contrôle volontaire et réanimer le muscle paralysé.

Au total, 59 transferts de nerfs ont été effectués chez 16 participants et chez 10 d’entre eux, ces transferts de nerfs ont été combinés aux transferts de tendons pour améliorer la fonction de la main. 24 mois après la chirurgie, des améliorations significatives ont été constatées chez les 13 participants ayant été jusqu’au bout de l’essai : ils étaient ainsi davantage capables de tenir des objets dans leur main et de les utiliser dans leurs activités quotidiennes.

Quelques limites à l’étude

Bien qu'il ne s'agisse que d'une petite étude, les chercheurs affirment que les transferts de nerfs constituent une avancée majeure dans la restauration de la fonction de la main et du bras et offrent une autre option chirurgicale sûre et fiable aux personnes tétraplégiques.

Il existe toutefois quelques limites, reconnaissent les auteurs de l’étude : le transfert de nerfs doit ainsi être effectué dans les 6 à 12 mois suivant la blessure pour de meilleurs résultats. Il peut, de plus, s’écouler plusieurs mois après l’intervention avant que de nouveaux mouvements soient visibles, voire des années avant que la pleine force soit atteinte. Enfin, toutes les personnes tétraplégiques peuvent ne pas répondre favorablement à la chirurgie : quatre transferts de nerfs ont ainsi échoué chez trois des participants.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité