Publicité

QUESTION D'ACTU

Tribune

VIH : « des lacunes considérables sur les maladies du cœur »

Un collectif de scientifiques appelle à se focaliser davantage sur les maladies cardiaques dont souffrent les personnes porteuses du VIH. 

VIH : « des lacunes considérables sur les maladies du cœur » interstid / istock

  • Publié 03.06.2019 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Une tribune scientifique publiée par l'American Heart Association souligne l’importance des problèmes cardiaques chez les personnes vivant avec le VIH. La maladie est en effet associée à des taux plus élevés de crises cardiaques, d'accidents vasculaires cérébraux et d'insuffisance cardiaque.

En cause : une mauvaise alimentation, le tabagisme, l’alcool, la drogue, les troubles de l'humeur et des niveaux d’activité physique trop faibles, plus courants chez les séropositifs. Par ailleurs, si la thérapie rétrovirale permet de ralentir l’inflammation du système immunitaire, un certain nombre de traitements augmentent considérablement le taux de "mauvais cholestérol", facteur de risque très important des maladies cardiovasculaires.

"Des lacunes considérables"

"Il existe des lacunes considérables dans nos connaissances sur les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins associées au VIH, en partie parce que le VIH n’est passé du statut de maladie mortelle à chronique que récemment, de sorte que les données à long terme sur les risques de maladie cardiaque sont limitées", déplore le Dr Matthew J. Feinstein, président du groupe de rédaction et professeur à la Feinberg School of Medicine. Pour lui, de nouvelles recherches sur la question sont nécessaires.

L’autre sujet de préoccupation des scientifiques est le vieillissement des malades - 75 % des personnes vivant avec le VIH ayant plus de 45 ans. "Vieillir avec le VIH n’a rien avoir avec les problèmes classiquement liés au grand âge", a déclaré Jules Levin, directeur exécutif du National AIDS Treatment Advocacy Project. "En moyenne, les personnes âgées de plus de 60 ans vivant avec le VIH ont entre 3 et 7 problèmes de santé, dont les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, l'insuffisance cardiaque, les maladies rénales et les maladies osseuses", ajoute-t-il. Sans compter l’isolement social et le handicap, avec des manques de mobilité souvent importants.

153 000 personnes vivent avec le VIH en France

En 2017, environ 6 400 personnes ont découvert leur séropositivité au sein de l’Hexagone, un chiffre qui ne diminue plus depuis 2010, selon le dernier bilan de Santé Publique France. Parmi les personnes ayant découvert leur séropositivité en 2017, 3 600 (56%) ont été contaminées lors de rapports hétérosexuels, 2 600 (41%) lors de rapports entre hommes et 130 (2%) par usage de drogues injectables. On estime que 153 000 personnes vivent avec le VIH en France.

Le virus de l’immunodéficience humaine est un agent pathogène qui cible notamment les lymphocytes CD4, des cellules essentielles de notre système immunitaire. Il entraîne une infection chronique pouvant aboutir, en l’absence de traitement antirétroviral (ARV), à une immunodépression caractérisée baptisée "sida".

Trois modes de transmission du VIH

Il existe trois modes de transmission du VIH :

·      la voie sexuelle lors de rapports vaginaux, buccaux ou anaux non protégés.

·      la voie sanguine, lorsqu’il y a échange de sang.

·      de la mère à l’enfant pendant la grossesse, l'accouchement et l’allaitement.

Chez les séropositifs, grâce aux nouveaux traitements, un virus indétectable dans le sang équivaut désormais à une absence de risque de transmission.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité