Publicité

QUESTION D'ACTU

Cerveau

Le manque de sommeil nous empêche de digérer nos émotions négatives

Le manque de sommeil empêche les personnes qui en souffrent de dissiper les tensions émotionnelles. Au lieu de s’estomper, la détresse empirerait même. Une preuve de plus que le sommeil nous aide à digérer nos émotions.

Le manque de sommeil nous empêche de digérer nos émotions négatives OcusFocus / istock

  • Publié 01.05.2019 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


On sait depuis longtemps qu’un sommeil de qualité est indispensable pour être en bonne santé. En plus de nous permettre de "recharger nos batteries", le sommeil nous permettrait d’assimiler les événements de notre journée pour passer à autre chose, de consolider notre mémoire, mais aussi de maintenir notre cerveau au meilleur de sa forme. Mais que se passe-t-il dans le cerveau des personnes qui ne dorment pas ou peu ? Une étude de l’Institut néerlandais des neurosciences, à Amsterdam, a été menée sur le sujet et publiée dans la revue Brain.

Elle décrit comment, à l'aide d'IRM, les chercheurs ont examiné et comparé l'activité cérébrale de personnes souffrant d'insomnie et d'autres ayant un sommeil régulier. Tous se sont remémoré des expériences embarrassantes datant de plusieurs années.

Le sommeil aide à dissiper une tension émotionnelle

Les scans ont montré que, lorsque le groupe qui dormait normalement se remémorait de vieux souvenirs embarrassants, les circuits cérébraux qu’ils activaient étaient "nettement différents" de ceux qu’ils activaient en se rappelant des souvenirs plus récents. Mais chez les personnes insomniaques, cette différence ne se faisait pas : quand ils se souvenaient de vieux moments embarrassants, les circuits cérébraux qu’ils activaient se chevauchaient avec les circuits actifs. Les chevauchements se sont produits en particulier dans le cortex cingulaire antérieur, qui relie les parties du cerveau impliquées dans le traitement émotionnel et cognitif.

Mais qu’est-ce que cela signifie ? Les insomniaques auraient du mal à faire la part des choses entre les souvenirs anciens et récents. En effet, selon Rick Wassing, auteur de la première étude, "le sommeil n’aide pas à soulager la détresse émotionnelle chez les personnes souffrant d’insomnie." Au contraire, les nuits agitées peuvent même les aggraver. "Les recherches sur le cerveau montrent maintenant que seuls les bons dormeurs tirent profit du sommeil lorsqu'il s'agit de dissiper une tension émotionnelle", concluent Rick Wassing.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité