Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

AVC et infarctus : les femmes qui consomment beaucoup d'antibiotiques seraient plus à risque

Les femmes qui prennent des antibiotiques sur une longue période, particulièrement à partir de 60 ans, coureraient un risque accru de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral.

AVC et infarctus : les femmes qui consomment beaucoup d'antibiotiques seraient plus à risque mheim3011 / istock

  • Publié 25.04.2019 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans le monde et particulièrement en France, on consomme toujours trop d’antibiotiques. Plusieurs chercheurs ont déjà tiré la sonnette d’alarme : en plus du développement de bactéries multi-résistantes qui font de plus en plus de morts, il y a également un risque de perturbation de la flore intestinale. En effet, les antibiotiques ont comme effets secondaires de dérégler le microbiote. Ils seraient ainsi à l’origine de troubles cardio-vasculaires, selon les résultats d’une étude publiée dans le European Heart Journal.

Selon cette étude, menée sur plus de 36 000 femmes, les séniors âgées de plus de 60 ans et ayant pris ces médicaments pendant deux mois ou plus ont un risque accru de maladie cardiovasculaire. Les femmes entre 40-59 ans ont également un risque un peu plus important de développer une de ces maladies. Néanmoins, les chercheurs n'ont trouvé aucun risque accru d'utilisation d'antibiotiques chez les jeunes adultes âgés de 20 à 39 ans.

32 % de chances en plus d’avoir une maladie cardiovasculaire

Cette étude est menée aux États-Unis depuis 1976, et a suivi ces 36 000 femmes de 2004 à juin 2012. En 2004, les femmes étaient âgées de 60 ans ou plus et ont été interrogées sur leur utilisation d'antibiotiques lorsqu'elles étaient jeunes (20 à 39 ans), au milieu de leur vie (40 à 59 ans) ou plus âgés (60 ans et plus). Les chercheurs les ont classées en quatre groupes : celles qui n'avaient jamais pris d'antibiotiques, celles qui en ont pris pendant moins de 15 jours, de 15 jours à deux mois, ou pendant deux mois ou plus. Pendant près de huit ans, les participantes ont continué à remplir des questionnaires tous les deux ans. Durant cette période, 1 056 d'entre elles ont développé une maladie cardiovasculaire.

Après des ajustements en fonction des facteurs susceptibles d’affecter leurs résultats (âge, mode de vie, surpoids ou obésité, autres maladies etc.) les chercheurs ont découvert que les femmes qui prenaient beaucoup d’antibiotiques à un âge élevé avaient 32% plus de chances de développer une maladie cardiovasculaire que celles qui n’utilisaient pas d’antibiotiques. Les femmes qui prenaient des antibiotiques pendant plus de deux mois entre 40 et 59 ans, elles, avaient un risque accru de 28% par rapport celles qui n'en prenaient pas.

Les effets des antibiotiques sur le microbiote intestinal

Selon les auteurs de l'étude, l'une des raisons pouvant expliquer cette augmentation du risque de maladies cardiovasculaires est dû au fait que les antibiotiques modifient l’équilibre du micro-environnement dans l’intestin, détruisant les "bonnes" bactéries probiotiques et augmentant la prévalence de virus, bactéries ou autres micro-organismes pouvant provoquer des maladies. "L'utilisation d'antibiotiques est le facteur le plus critique dans la modification de l'équilibre des micro-organismes dans l'intestin. Des études antérieures ont montré un lien entre les modifications de l'environnement microbiotique dans l'intestin et l'inflammation et le rétrécissement des vaisseaux sanguins, les accidents vasculaires cérébraux et les maladies cardiaques", détaillent-ils.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité