Publicité

QUESTION D'ACTU

Les trois infos du jour

La rougeole, le cancer peut être évité et l'impact des réseaux sociaux sur le surpoids

Agnès Buzyn juge la couverture vaccinale contre la rougeole insuffisante en France, un Français sur 3 pense à tort que l’on ne peut rien faire pour éviter un cancer et les réseaux sociaux peuvent encourager la malbouffe chez les enfants. Voici l'actualité du jour. 

La rougeole, le cancer peut être évité et l'impact des réseaux sociaux sur le surpoids ABSCENT84 /ISTOCK

  • Publié 04.03.2019 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Rougeole : la France a une couverture vaccinale insuffisante, selon Agnès Buzyn

La France fait-elle courir un danger à la population mondiale face à la recrudescence du virus de la rougeole ? C’est ce que laisse entendre Agnès Buzyn. Dans une interview accordée dimanche 3 mars au Parisien, la ministre des Solidarités et de la Santé s’inquiète contre ce qu’elle considère être une "bizarrerie" : la recrudescence des cas de rougeole dans l’Hexagone. Ce constat fait suite au cri d’alarme lancé conjointement vendredi 1er mars par l’Unicef et l’Organisation mondiale de la Santé face au retour de la rougeole dans 98 pays, dont de nombreux pays d’Europe comme l’Ukraine, mais aussi les Philippines et le Brésil. Pour lire la suite, cliquez ici

Cancer : 1 Français sur 3 pense à tort que l’on ne peut rien faire pour l’éviter

Peut-on influer sur notre risque de développer un jour un cancer ? Pour un Français sur trois, il semblerait que non. C’est ce que met en lumière une étude par l’Institut national du cancer et le Centre international de recherche contre le Cancer (CIRC). Elle démontre un certain fatalisme des Français face à ce qu’ils considèrent être pour 96% des sondés comme la maladie la plus dangereuse, devant le VIH-Sida et les maladies cardio-vasculaires (31,5%). Plus d'informations dans notre article.

Surpoids : les réseaux sociaux poussent les enfants à la malbouffe

Une nouvelle étude publiée dans Pediatrics vient de démontrer que les réseaux sociaux ont une mauvaise influence sur l’alimentation des enfants, les poussant à mal et trop manger. Selon un récent rapport de l'Ofcom, les enfants britanniques ont de plus en plus accès aux réseaux sociaux. Environ 93% des 8-11 ans surfent sur internet, 77% utilisent YouTube et 18% ont un compte Instagram ou Snapchat. Chez les plus âgés (12-15 ans), ces chiffres montent respectivement à 99%, 89% et 69%. En France, 76% des 12-17 ans utilisent les réseaux sociaux. On vous en dit plus dans notre article.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité