Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Comment différencier un coup de blues d'une dépression ?

Peut-on vraiment différencier un coup de blues d’une dépression ? Comment savoir ?

Comment différencier un coup de blues d'une dépression ? Tzido / iStock

  • Publié 18.11.2018 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Avec les jours qui se raccourcissent et le manque de lumière, il est très fréquent de ressentir un "coup de blues", un "coup de cafard", ou une "déprime". Si se sentir triste est une émotion normale que chacun ressent à l’occasion d'un événement par exemple, dans certains cas la tristesse envahit toutes les pensées et s'installe au point de parler de dépression.

J'ai un coup de blues ou une dépression ?

Se sentir triste, fatigué et manquer de motivation peut faire partie d'un état émotionnel négatif dans un contexte donné. Que ce soit à cause d'un surmenage au travail, de la perte d'un être cher, d’une séparation ou d'une fatigue qui s'accumule, les symptômes de la déprime ne font pas partie d'une maladie psychiatrique à proprement parler.

Pourtant ils peuvent être très souvent confondus avec une véritable maladie psychiatrique comme la dépression et faire prescrire au médecin des antidépresseurs inutiles.

Pour faire la différence, il est important de se baser sur les 9 critères issus du DSM-5 (5emeédition du manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux de l’Association Américaine de Psychiatrie), à savoir une tristesse permanente ; une anhédonie (perte de la sensation de plaisir) ; des troubles du sommeil comme des insomnies ou des hypersomnies (sommeil excessif) ; une prise ou une perte de poids ; un ralentissement psychomoteur ; une fatigue ; un sentiment de dévalorisation et des idées noires ou des idées suicidaires.

Avoir eu tous ces symptômes pendant plus de 2 semaines n’est pas anodin et nécessite l’avis d'un psychiatre ou un médecin.

Que faire en cas de coup de blues ou de dépression ?

Ressentir de la tristesse est une émotion normale et nécessaire après un événement difficile par exemple. Accepter ce que l'on ressent, et prendre particulièrement soin de soi pendant cette période en s'entourant de personnes bienveillantes et en pratiquant des activités qui nous font plaisir par exemple permet de retrouver un état émotionnel plus positif.

Si en revanche les symptômes persistent plusieurs semaines, il s'agit d'un signal d'alerte qui nécessite une consultation médicale pour évaluer la nécessité d'une psychothérapie et d'un traitement antidépresseur si nécessaire.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité