Publicité

QUESTION D'ACTU

Insémination artificielle avec donneur

PMA : les dirigeants des Républicains s'opposent à son extension dans une tribune

Dans une tribune publiée dans Le Figaro, Laurent Wauquiez et quatre autres cadres du parti Les Républicains se prononcent contre l’extension de la procréation médicalement assistée (PMA) aux femmes célibataires et aux couples de femmes, dénonçant une "injonction au mouvement perpétuel".

PMA : les dirigeants des Républicains s'opposent à son extension dans une tribune iStock / nevodka

  • Publié 04.11.2018 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est ce qu’on appelle une mise au point. Quelques jours après la publication par quatre députés LR d’une tribune pro-PMA dans les colonnes du Monde, l’équipe dirigeante des Républicains a semble-t-il tenu à remettre les pendules à l’heure. Dans une tribune publiée le 2 novembre dans Le Figaro, Laurent Wauquiez et quatre autres cadres du parti Les Républicains* ont couché noir sur blanc leur opposition à l’ouverture de la PMA.

Intitulée "Pourquoi Les Républicains s’opposeront à la PMA sans père", la tribune prend à rebours les arguments du gouvernement pour l’extension de la procréation médicalement assistée (PMA) aux femmes célibataires et aux couples de femmes. Inquiets du risque de nier "le rôle et la représentation du père dans l’éducation de l’enfant", les auteurs brocardent une "injonction au mouvement perpétuel" et une "extension illimitée du domaine du marché".

Le risque de "dérive eugénique"

"Aussi bien intentionné soit-il, ce projet ouvre la voie à des dérives qu’il faut mesurer avec lucidité", écrivent les signataires, qui soulignent le risque de voir le système français de don de sperme contourné dans les faits. Une "dérive eugénique" dont témoigne, selon eux, le cas de Cryos : cette banque de sperme, basée au Danemark, permet de sélectionner un donneur sur catalogue, selon des critères tels que la taille, la couleur des yeux, le profil psychologique ou la profession.

"Nous avons collectivement pour tâche de redécouvrir le sens des limites en forgeant une écologie de l’enracinement, soucieuse de l’être humain", concluent les responsables de la droite d’opposition. Actuellement, la PMA – impliquée dans 1 naissance sur 30 – est réservée aux couples hommes-femmes infertiles. Saisi par le gouvernement sur ce point, le Conseil consultatif national d’éthique (CCNE) s’est prononcé en septembre dernier en faveur de l’extension de la procédure aux femmes célibataires et aux couples de femmes, sous la forme d’insémination artificielle avec don de sperme (IAD).

Un avis positif mais nuancé du CCNE

Tout en estimant que l’ouverture de la PMA "modifie profondément les relations de l’enfant à son environnement familial, en termes de repères familiaux, d’absence de père, institutionnalisée ab initio", le comité de sages a jugé possible de faire évoluer les lois bioéthiques, de façon à prendre en compte la souffrance induite par une infécondité résultant de choix personnels. Une décision motivée par la reconnaissance de "l’autonomie des femmes" et de l’évolution des structures familiale.

L’avis du CCNE était néanmoins assorti d’importantes réserves, concernant l’absence du père, le devenir des enfants de familles monoparentales (dans le cas des femmes seules) et le risque de "marchandisation du corps humain" lié à la pénurie de gamètes. Le système français de don de sperme, anonyme et gratuit, ne suffit déjà pas à répondre à la demande actuelle, d’où des listes d’attentes de plusieurs mois pour les couples infertiles.

Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a réagi dans un tweet, se bornant à remarquer que la tribune avait été écrite par cinq hommes. Le projet d’extension de la PMA sera examiné au Parlement au premier trimestre 2019.

* Laurent Wauquiez, président du parti Les Républicains, Christian Jacob, président du groupe LR à l’Assemblée, Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat, Franck Proust, chef de file des députés LR au Parlement européen, et Jean Leonetti, président du conseil national de LR.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité