Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychosomatic Medicine

Arachnophobie : une solution efficace pour réduire efficacement sa phobie

Réduire une phobie, c’est possible, même pour une arachnophobie (ceux qui ont une peur bleue des araignées). En exposant des personnes phobiques à leur peur au moment où leur cœur bat, des chercheurs se sont rendus compte que cela conduit à une réduction plus efficace de la phobie.

Arachnophobie : une solution efficace pour réduire efficacement sa phobie RobertBreitpaul/iStock

  • Publié 01.11.2018 à 08h05
  • |
  • |
  • |
  • |


Plus d’un tiers d’entre les personnes ressent au moins une forme d’aversion phobique. Les phobies se caractérisent par un stress et une angoisse intenses. Cette peur nous paralyse et peut déclencher une attaque de panique : transpiration, accélération du rythme cardiaque et contraction des muscles.

Une solution plus efficace

Une solution rapide pourrait bien avoir été trouvée pour réduire ces phobies qui nous angoissent tant ! "Nous sommes nombreux à souffrir de phobies, qu'il s'agisse d'araignées, de clowns ou même de certains aliments", explique Hugo Critchley, président du département de psychiatrie de l'école de médecine de Brighton and Sussex (BSMS) et chercheur principal. Les résultats de l’étude ont été publiés dans le journal Psychosomatic Medicine.

"Le traitement conduit généralement à exposer la personne à sa peur, mais cela peut prendre beaucoup de temps", développe-t-il. "Notre travail montre que la façon dont nous répondons à nos peurs peut dépendre du fait que nous la voyons au moment exact où notre cœur bat ou entre des battements."

Coordonner le traitement avec les battements du cœur

Le traitement des phobies est souvent long et s'accompagne d'une exposition graduelle à des stimuli évoquant la peur. Cette nouvelle recherche montre que les phobies peuvent être traitées plus efficacement et rapidement en associant la thérapie informatisée aux rythmes cardiaques des patients.

Cette découverte s’appuie sur de précédentes recherches des scientifiques qui ont montré comment les signaux d'excitation corporelle qui se produisent avec chaque battement de cœur peuvent modifier l'impact émotionnel des menaces potentielles. Voilà pourquoi lorsque ces signaux se produisent pendant un battement de cœur, ils paraissent plus importants.

Un test sur les arachnophobes

Pour l'étude, une thérapie d'exposition informatisée pour la phobie de l'araignée a été combinée à des mesures en ligne des battements de cœur. Pour un groupe de patients, des images d'araignées ont été présentées de façon synchronisée avec des battements de cœur. Pour un autre groupe de patients, des images d'araignées ont été présentées entre les battements de cœur. Pour le troisième groupe témoin, les araignées ont été présentées au hasard des battements de cœur lors des séances de thérapie.

Bien que l'état phobique de tous les patients se sont atténué, les individus exposés aux araignées au moment du battement de cœur présentaient une réduction plus importante de la peur auto déclarée des araignées, du niveaux d'anxiété et de leurs réponses physiologiques. Cette découverte permet ainsi de pouvoir axer les traitements futurs des phobies sur les battements du cœur.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité