Publicité

QUESTION D'ACTU

Système immunitaire

Des scientifiques découvrent un nouvel organe dans le corps humain

Situé à l’extérieur des ganglions lymphatiques, ce micro-organe a un rôle dans le fonctionnement du système immunitaire. 

Des scientifiques découvrent un nouvel organe dans le corps humain imogen Moran/Tri Phan/GarvanInstitute

  • Publié 25.08.2018 à 13h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Le corps humain n’a pas fini de révéler tous ses secrets. Des chercheurs de l’Institut Garvan en Australie ont découvert un micro-organe dans le corps humain et dans celui des souris. Il contribue au fonctionnement du système immunitaire. Cette découverte scientifique a été publiée sur le site de Nature Communications. 

Un organe situé dans les ganglions lymphatiques 

En observant le système immunitaire d’une souris grâce à la microscopie 3D, les chercheurs ont découvert le micro-organe : ce sont des "structures minces et plates" attachées aux ganglions lymphatiques et désormais appelées "foyers prolifération sous-capsulaires" (SPF). Les cellules immunitaires se rassemblent à l’intérieur des SPF pour agir contre un agent pathogène, contre lequel le corps a déjà lutté auparavant. Il contient des cellules immunitaires de type mémoire B, elles donnent les informations au système immunitaire pour lutter contre une infection. Présent aussi dans le cors humain, cet organe fonctionnerait comme un genre de centre de crise, d’où les réactions du système immunitaire partent en cas d’agression par un agent pathogène. 

Améliorer les vaccins

"C’est une structure qui a toujours existé", explique Tri Phan, l’un des auteurs principaux de cette étude. "Personne ne l’avait encore vue. C’est un rappel remarquable qu’il existe encore des mystères cachés dans notre corps - même si nous, scientifiques, examinons les tissus au microscope depuis plus de 300 ans". Selon les scientifiques, cette découverte tardive pourrait être liée aux méthodes utilisées : souvent ce sont des images en 2D qui sont étudiées, or elles ne permettent pas de détecter ce micro-organe, trop fin. Une autre piste d’explication est que ce micro-organe ne se forme que temporairement et n’est donc pas visible en permanence. Cette découverte pourrait en tous cas permettre de mettre au point des vaccins plus efficaces. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité