Publicité

QUESTION D'ACTU

Infanticide

Russie : une adolescente meurt de malnutrition, persuadée par sa mère qu'elle a un cancer

Une adolescente russe de 14 ans prénommée Viktoria est récemment décédée de malnutrition. Sa mère l'avait convaincue qu'elle était atteinte d'un cancer et de diabète, et qu'elle ne devait se nourrir que deux fois par semaine.

Russie : une adolescente meurt de malnutrition, persuadée par sa mère qu'elle a un cancer Capture d'écran Instagram

  • Publié 07.08.2018 à 14h33
  • |
  • |
  • |
  • |


L'histoire fait froid dans le dos. Viktoria Demiyanova, 14 ans, originaire de la ville de Krasnokamsk, en Russie est récemment décédée de malnutrition. L'adolescente avait arrêté de se nourrir, parce qu'elle pensait souffrir d'un cancer et de diabète. D'après le Daily Mail, c'est la mère de Viktoria, Oksana Demiyanova, qui aurait dit à sa fille qu'elle était gravement malade et qu'elle ne devait plus se nourrir que deux fois par semaine.

Interrogées par un journal local, des camarades de classe de Viktoria racontent qu'elles ont commencé à remarquer que l'adolescente "perdait sérieusement du poids" à la fin de l'année scolaire, au mois de mai. "Elle avait la peau sur les os", témoigne l'une d'entre elles. Selon la jeune fille, Viktoria avait prévenu ses amis qu'elle souffrait de cancer et de diabète. "C'est ce que sa mère lui a fait croire", explique une autre de ses camarades. 

Les détectives chargés de l'enquête insistent sur le fait qu'aucun diagnostic médical réel n'a été posé et que, mis à part la malnutrition sévère, Viktoria était en parfaite santé. Face à ces accusations, Oksana Demiyanova nie avoir affamé sa fille et affirme avoir simplement incité sa fille à perdre du poids, à la suite de réflexions sur son physique qu'elle aurait entendues à l'école. «Ensuite, c’est Viktoria qui ne voulait plus manger. Je la persuadais de manger, mais elle ne m’écoutait pas», a assuré la mère aux forces de l'ordre, qui n'ont pas été convaincues. 

Peu de temps avant son décès, Viktoria ne pesait plus que 30kg. "Viktoria ne pouvait même pas parler parce qu'elle n'avait pas assez de force. C'est juste horrible", déplore Anna Vechtomova, maman d'une camarade de classe de Viktoria. Oksana Demiyanova est à ce jour accusée d'infanticide. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité