Publicité

QUESTION D'ACTU

L'infection gagnante

L'ambition et le sens des affaires sont-ils dus au parasite responsable de la toxoplasmose ?

D'après une nouvelle étude internationale, le sens des affaires et le goût du risque serait dû à un parasite appelé Toxoplasma gondii, responsable de la toxoplasmose. 

L'ambition et le sens des affaires sont-ils dus au parasite responsable de la toxoplasmose ? champja/iStock

  • Publié 26.07.2018 à 09h34
  • |
  • |
  • |
  • |


Ne vous inquiétez pas si vous n’avez jamais eu le sens des affaires. Cela n’est pas de votre faute, c’est que vous n’avez pas eu la toxoplasmose. Non il ne s’agit pas d’une blague mais bien d’une sérieuse étude internationale parue ce mercredi 25 juillet dans la très sérieuse revue britannique Proceedings of the Royal Society B. Selon les chercheurs, la réussite dans les affaires, le goût du risque et l’ambition pourrait bien venir du parasite responsable de cette maladie qui touche aujourd’hui plus de deux milliards de personnes.

Des chercheurs anglais, américains, allemands, espagnols, norvégiens et chinois ont mené des tests salivaires sur près de 1 500 étudiants américains. Ils ont constaté que ceux qui étaient porteurs du prozotaire Toxoplasma gondii était 1,7 fois plus intéressés par le management et l’entrepreneuriat. Puis, lors d’autres tests effectués auprès de professionnels présents à des évènements sur l’entreprenariat, ils ont observé que les adultes positifs au Toxoplasma gondii avaient d’avantage monté leur propre affaire que les autres. Enfin, en regroupant les données de 42 pays, les scientifiques ont découvert que l’infection était un indicateur de l’intention entrepreneuriale et que les personnes concernées avaient tendance à moins avoir peur de l’échec, à être plus impulsives et ambitieuses.

Ainsi, ces résultats mettent en lumière un "lien entre l’infection parasitaire et des comportements humains complexes, et notamment l’esprit d’entreprise et la productivité économique", notent les chercheurs rappelant que d’autres études avaient déjà montré la faculté du Toxoplasma gondii à modifier le comportement d’hôtes non humains pour pouvoir se reproduire plus aisément.

Comment s'attrape le Toxoplasma gondii ?

En effet, en 2016, des chercheurs du Centre national français de la recherche scientifique (CNRS) avaient observé que le Toxoplasma gondii poussait ses hôtes à adopter des comportements à risque en rendant par exemple attirante pour les chimpanzés l’odeur de l’urine du lépoard, leur prédateur naturel. Car il ne peut se reproduire que chez les félins.

Ce parasite s’attrape surtout quand on consomme une viande mal cuite ou quand on boit de l’eau ayant été en contact avec des sols contaminés par des excréments de chat. Mais avant de se jeter sur un steak tartare pour doper votre sens des affaires, attendons que des recherches complémentaires viennent corroborer celle-ci.

Car, rappelons que si le plus souvent la toxplasmose ne provoque pas de manifestations cliniques, elle peut être très grave pour les personnes immunodéprimées et les femmes enceintes. En effet, les risques de la maladie pour l’embryon et le phoétus sont considérables : hydrocéphalie, retard mental, calcifications intracrâniennes, choriorétinite, ictère, et parfois atteinte de presque tous les organes. Toutefois, le toxoplasme n'est dangereux chez la femme enceinte que lorsqu'il l'infecte pour la première fois et qu'elle n'a donc pas encore fabriqué d'anticorps. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité