Publicité

QUESTION D'ACTU

Vers une refonte du système de santé ?

Emmanuel Macron annonce une "transformation en profondeur" du système de santé

Emmanuel Macron a annoncé une "transformation en profondeur" du système de santé "à l'automne" pour "répondre aux nouveaux risques" et "aux nouvelles pathologies" devant le Congrès le 9 juillet.

Emmanuel Macron annonce une \ Irina_Strelnikova /Istock

  • Publié 10.07.2018 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


On ne l'attendait plus. Lors de son alocution devant le Congrès à Versailles lundi 9 juillet, Emmanuel Macron a tracé la ligne conductrice de sa deuxième année à l'Elysée, en insistant davantage sur la dimension sociale de sa politique. Dans son viseur, une profonde réforme du système de santé. 

"Les premières réformes engagées", comme le "reste à charge zéro" sur les lunettes, ainsi que les prothèses auditives et dentaires "seront complétées par la présentation à l'automne d'une transformation en profondeur de notre organisation de soins sur le territoire national", a déclaré le chef de l'Etat. Cette réforme - reportée à plusieurs reprises - devra "répondre aux nouveaux risques, aux nouvelles pathologies, aux transformations de notre santé dans une société qui vieillit et où les maladies chroniques sont beaucoup plus nombreuses". 

Décloisonner la prévention, les soins et la remédiation médicosociale

Cette promesse fait suite à la proposition du Haut Conseil pour l'avenir de l'assurance-maladie (HCAAM) de déplacer le centre de gravité du système de santé en dehors des hôpitaux. Le secteur de la santé traverse en effet une crise majeure. Des établissements de santé et professionnels de ville, aux structures publiques et privées, en passant par le secteur sanitaire et médicosocial, cette crise résulte du vieillissement d'un système mis au point dans les années 1960-1970.

A l'époque innovant, il est aujourd'hui dépassé par les nouvelles technologies, l'innovation et les maladies chroniques. "Ce modèle, orienté vers une approche curative et individuelle de la santé, ne parvient pas à se transformer pour répondre aux nouveaux besoins de la population qui résultent de la transition démographique et épidémiologique", explique le gouvernement sur son site.

Dans son rapport 2018 intitulé "contribution à la transformation du système de santé", le HCAAM réitère son choix - affirmé en 2016 - de décloisonner la prévention, les soins et la remédiation médicosociale. "Un tel scénario, guidé par une logique de demande fondée sur les services à rendre à la population (et non la logique habituelle de gestion de l’offre), nécessite une action volontariste en rupture avec les tendances d’évolution spontanée du système vers toujours plus de spécialisation et de concentration, explique le gouvernement. Il est le mieux à même de répondre à l’exigence de réduction des inégalités et de prise en compte de la diversité des territoires".

Annoncée une première fois en février par le Premier ministre Edouard Philippe, puis attendue par la ministre de la Santé Agnès Buzyn en mai, cette refonte du système de santé apparait comme un nouveau souffle. Affaire à suivre, "à l'automne".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité