Publicité

QUESTION D'ACTU

Maladie du coeur

Insuffisance cardiaque : l’anxiété et la dépression aggravent vos symptômes

Les personnes atteintes d’insuffisance cardiaque ont plus de risque d’être touchées par la dépression ou l’anxiété, mais ces deux troubles peuvent également aggraver leurs symptômes cardiaques. 

Insuffisance cardiaque : l’anxiété et la dépression aggravent vos symptômes Tzido/iStock

  • Publié 09.07.2018 à 13h25
  • |
  • |
  • |
  • |


1 million de personnes en France sont insuffisantes cardiaques selon la Fédération française de cardiologie. L’insuffisance cardiaque concerne principalement les personnes âgées mais elle peut être diagnostiquée chez des sujets plus jeunes et même chez des enfants. Des chercheurs américains ont constaté que ces patients étaient plus sujets à la dépression et à l’anxiété, et que ces dernières pouvaient aggraver leurs symptômes. Leurs résultats ont été publiés sur le site Harvard Review of Psychiatry. 

2 à 3 fois plus de dépression et d’anxiété 

L’insuffisance cardiaque est une maladie liée à une défaillance du muscle qui sert à pomper le sang dans le coeur. Le débit de sang ne devient plus suffisant pour couvrir tous les besoins de l’organisme. L’essoufflement est le premier symptôme de la maladie. En compilant les données de nombreuses études sur le sujet, les scientifiques d’Harvard ont constaté que la prévalence de la dépression et de l’anxiété était plus forte parmi les patients atteints d’insuffisance cardiaque. En moyenne, ces derniers sont deux à trois fois plus touchés : 21,5 % des insuffisants cardiaques ont des symptômes dépressifs et 30 % ont des niveaux d’anxiété cliniquement significatifs.

Un risque augmenté d’incident cardiaque 

L’anxiété et la dépression peuvent aggraver les symptômes des insuffisants cardiaques. Les chercheurs ont constaté dans leur travail sur plusieurs recherches, que la dépression augmentait le risque de maladie et de trouble cardiaque. Chez les insuffisants cardiaques, elle peut hausser le risque d’hospitalisations, d’incidents cardiaques récurrents et de mortalité. Le risque de décès ou d’incident cardiaque peut être jusqu’à deux fois plus élevé à cause des troubles dépressifs. L’anxiété constitue elle aussi un risque supérieur de troubles cardiaques, mais elle réduit également l’efficacité des anti-dépresseurs. 

La difficulté de changer ses habitudes

Les insuffisants cardiaques concernés par la dépression ou l’anxiété risquent de moins suivre les recommandations des médecins quant à leur hygiène de vie. Il peut être plus difficile pour eux de suivre un régime pauvre en sodium, de pratiquer une activité physique et de suivre leurs traitements médicaux. Il existe aussi des liens entre dépression, anxiété et consommation d’alcool ou de tabac. La psychothérapie et les traitements médicamenteux peuvent aider les insuffisants cardiaques à soigner leur anxiété et/ou leur dépression. La psychothérapie permet, en plus, d’éviter les interactions médicamenteuses et autres effets secondaires. 

Chaque année en France, 150 000 personnes sont hospitalisées à cause d’une insuffisance cardiaque. 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité