Publicité

QUESTION D'ACTU

Congrès de l’ADA

180 jours de « tranquillité » pour des adolescents diabétiques

Révélé par une étude au congrès américain de diabétologie, un nouveau dispositif de surveillance continue de la glycémie contenant un capteur implanté dans le bras chez des adolescents atteints de diabète de type 1 (DT1) a fonctionné en continu pendant 180 jours. Il a fourni une mesure précise du glucose sans effets secondaires majeurs. Une avancée considérable pour la qualité de vie.  

180 jours de « tranquillité » pour des adolescents diabétiques Ljupco

  • Publié 24.06.2018 à 21h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Les grands congrès de médecine comme celui consacré au diabète, l'ADA, le congrès américain de la spécialité qui se tient cette semaine à Orlando (Floride), ne s'intéresse pas qu'aux nouveaux médicaments, mais aussi à la façon de les administrer. Ce qui est particulièrement important dans cette maladie pour laquelle la plupart des malades doivent se piquer plusieurs fois par jour. Pour injecter leur dose d'insuline mais aussi pour contrôler sur un échantillon de sang que le traitement est efficace. Le taux de glycémie, le sucre dans le sang, varie énormément en fonction de l'alimentation et des efforts physique. Un vrai casse-tête pour des adolescents adorant bouger et grignoter ! La surveillance continue du glucose permet aux personnes atteintes de DT1 de mesurer constamment si leur taux de sucre augmente ou diminue et la vitesse à laquelle les changements se produisent. Les dispositifs actuels nécessitent la réinsertion du capteur de surveillance toutes les une ou deux semaines en utilisant une procédure qui peut être inconfortable ou douloureuse.

Le système Eversense XL utilise un capteur entièrement implantable qui reste sous la peau du bras pendant six mois. Le système incorpore également un émetteur léger et résistant à l'eau, qui est porté sur la peau par le capteur et facilite les calculs de lecture de glucose qui sont affichés via une application mobile sur iOS et Android et peuvent également être affichés sur Apple Watch.

L'émetteur peut être retiré et remis en place sur le capteur à la discrétion de l'utilisateur, et il fournit une alerte vibratoire « sur le corps » pour les valeurs de glucose faibles et élevées.  

Deux études antérieures avaient montré que la technologie était sûre et efficace, et que l'appareil était précis.

L’étude présentée au congrès de l’ADA hier à Orlando était la première à étudier l'innocuité et l'efficacité, pendant 180 jours, dans une population principalement d'adolescents atteints de DT1.

L'étude a été menée au Canada et a inclus 36 patients - 30 adolescents (âge moyen de 14 ans) et six adultes (âge moyen de 32 ans) - atteints de DT1. Les participants ont ensuite été évalués chaque mois avec une visite clinique d'une journée au cours de laquelle des échantillons de sang multiples ont été prélevés pour mesurer les niveaux de glucose et pour vérifier l'exactitude du dispositif.

Les chercheurs ont conclu que le système est précis et sécuritaire pour les adolescents sur une période de 180 jours, et ont été impressionnés par la rapidité avec laquelle l'utilisation de CGM est devenue une partie intégrante de la vie de famille de ces adolescents. Ils étaient fanas de sport pour la plupart, et particulièrement reconnaissants que le capteur implanté et l'émetteur portable ne soient pas affectés par leur équipement sportif. Les parents des adolescents ont exprimé leur propre appréciation de leur nouvelle capacité à être plus conscients des niveaux de glucose de leurs enfants.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité