Publicité

QUESTION D'ACTU

Controverse

Cancer : l'immunothérapie plus efficace chez les hommes que chez les femmes ?

D'après une nouvelle étude, le taux de survie relative des hommes traités par immunothérapie lors d'un cancer serait supérieur à celui des femmes. Et ce, quelle que soit la maladie diagnostiquée. 

Cancer : l'immunothérapie plus efficace chez les hommes que chez les femmes ? Zinkevych/iStock

  • Publié 29.05.2018 à 07h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Immunothérapie. Depuis quelques années, les oncologues n’ont plus que ce mot à la bouche. Pourtant, il semblerait que nous ne soyons pas tous égaux face à ce traitement qui, selon les termes de la Fondation contre le cancer, "vise à mobiliser les défenses immunitaires du patient contre sa maladie". En effet, d’après une nouvelle étude parue le 16 mai dans la revue spécialisée The Lancet Oncology, l’immunothérapie serait bien plus efficace chez les hommes que chez les femmes.

Pour en arriver à cette conclusion, le Docteur Fabio Conforti de l'Institut européen d'oncologie (EIO) à Milan et ses collègues ont analysé 20 études cliniques incluant 11 351 patients traités par immunothérapie pour un cancer métastasé. Parmi ces derniers, 67% étaient des hommes et 33% des femmes. Par ailleurs, le cancer le plus représenté était la mélanome (32%), suivi de près du cancer du poumon non à petites cellules (31%). Résultat : les hommes avaient un taux de survie relative deux fois plus élevé que celui des femmes, ont constaté les chercheurs. Et ce, quel que soit le cancer diagnostiqué.

"Le sexe et le genre peuvent potentiellement affecter la force de la réaction immunitaire de l'organisme. En moyenne, les femmes ont des réactions immunitaires plus fortes que les hommes qui aboutissent à l'éviction plus rapide des agents pathogènes, ce qui explique des infections moins graves et moins fréquentes et une meilleure efficacité de la vaccination que chez les hommes", note Fabio Conforti.

Des résultats à prendre avec des pincettes

Pour les scientifiques, ces différences du système immunitaire au niveau cellulaire chez les hommes et les femmes résultent sans doute d’interactions entre les gènes, les hormones, l'environnement et la composition de microbiote.

Forts de leur analyse, ils appellent donc à des recherches plus approfondies sur l’efficacité de l’immunothérapie chez les femmes, envisageant peut-être à terme des approches immunothérapeutiques différentes selon le sexe du malade.

Toutefois, pour le Dr Omar Abdel-Rahman, chercheur à l'université Ain Shams au Caire, ces résultats sont à nuancer, car les patients suivis souffraient de tumeurs très variées. "Dans chaque tumeur solide, il y a une multitude de caractéristiques qui pourraient différer entre les hommes et les femmes et ces caractéristiques affectent les résultats des patients traités par immunothérapie. De plus, il y a aussi le style de vie ou le comportement qui diffèrent entre les hommes et les femmes qui pourraient aussi avoir des effets confondants", note-il dans un commentaire lié à l’étude.

Aussi, "il faut être prudent avant d’aboutir directement à des conclusions radicales et de changer les traitements en cours. Les femmes actuellement sous immunothérapie ne devraient pas être suivies différemment sur la base de ces résultats", met-il en garde. Et de conclure : "de plus amples recherches doivent être réalisées sur des cancers en particulier avant d’aboutir à un jugement final sur l’efficacité de l’immunothérapie selon le sexe du patient".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité