Publicité

QUESTION D'ACTU

Jeux dangereux

La pâte Slime dangereuse pour la santé : que faire en cas de brûlures ?

Les pâtes Slime faites maison peuvent brûler la peau et les ongles à force de les malaxer. Les médecins tirent la sonnette d'alarme. 

La pâte Slime dangereuse pour la santé : que faire en cas de brûlures ? jarabee123 / istock.

  • Publié 06.05.2018 à 11h27
  • |
  • |
  • |
  • |


L’Anses et la DGCCRF alertent les consommateurs sur les risques liés à la fabrication et à la manipulation du Slime, cette pâte à malaxer gluante, élastique et de couleur vive, très prisée des enfants et des adolescents. On parle ici du Slime fait maison à base de divers constituants comme la colle à papier et la lessive.

Plusieurs cas d’atteintes de la peau et des ongles (brûlures, rougeurs, démangeaisons) ont été observés par les Centres antipoison, le réseau de vigilance en dermato-allergologie Revidal-Gerda et le réseau AllergOS. Quelle que soit la brûlure, il faut immédiatement écarter la source de brûlure et il est conseillé de mettre tout de suite la partie brûlée sous l’eau fraîche du robinet (10 à 15°C) pendant une dizaine de minutes (il ne faut pas utiliser de glaçons). Cela permet de refroidir la lésion ce qui empêche une détérioration supplémentaire de la peau et cela apaise en partie la douleur. Il faut éviter tout désinfectant colorant qui compliquerait l’analyse de la brûlure. La conduite à tenir ultérieure dépend de la gravité des lésions :

• Pour une brûlure du premier degré (peau rouge sans cloque), l’application d’une crème grasse ou hydratante, conseillée par le pharmacien, hydratera la peau et calmera la douleur. La guérison survient en quelques jours.


• Pour une brûlure du deuxième degré (peau rouge avec cloques), il ne faut pas appliquer de produit, de crème ou de glace sur la brûlure. Il ne faut pas percer les cloques, et il faut consulter un médecin pour avoir son avis sur la gravité, et sa prescription pour faire le pansement. La guérison survient généralement en quelques semaines.
Certaines lésions du deuxième degré sont profondes et étendues et nécessitent des soins dans un centre spécialisé.

• Les brûlures du troisième degré (absence de douleur et de sensibilité) sont des urgences médicales. Il faut donc prévenir les secours en faisant le 15 ou le 112 à partir d’un mobile.
En attendant leur intervention, mettre la lésion sous l’eau fraîche du robinet ou de la douche pendant 15 minutes. Il ne faut pas essayer de retirer les vêtements qui pourraient coller à la brûlure.

Bore et infertilité 

Une substance permettant de rendre la pâte élastique est obligatoirement utilisée : le bore. Elle est utilisée directement en poudre ou via des produits médicamenteux et commerciaux comme les liquides pour lavage des yeux ou des lessives diverses, sans prendre en compte que l’acide borique et ses dérivés ne doivent pas être manipulés par des enfants de manière répétée. En effet, ces composés sont toxiques pour la fertilité et le développement embryofœtal, et ce d’autant plus que les quantités utilisées lors de la fabrication du Slime sont plus importantes que dans les usages traditionnels.

Or, selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de la Perelman School of Medicine de l'Université de Pennsylvanie, l’infertilité est facteur de maladies et, par conséquent, d’un décès plus précoce chez les femmes. En effet, les femmes ayant des antécédents d'infertilité courent un risque de décès accru de 10% par rapport à celles qui ne connaissent pas de problèmes d'infertilité.

Présentée lors du congrès annuel de l'American Society of Reproductive Medicine, à San Antonio (Texas), l'étude américaine s’est également intéressée aux causes spécifiques de décès. Elle a démontré que les femmes ayant des antécédents d'infertilité ont un risque accru de 20% de mortalité liée au cancer.

Système nerveux central

Comme l’indiquent les multiples tutoriels de fabrication qui fleurissent sur le Web, l’ingrédient de base pour la fabrication du Slime est la colle à papier liquide, qui contient des conservateurs, notamment des libérateurs de formaldéhyde ou des isothiazolinones, substances très allergisantes par voie cutanée, ainsi que de nombreux solvants (éthanol, acétate d’éthyle, acétate de méthyle) responsables d’irritation des voies respiratoires et des yeux. Les solvants sont aussi toxiques pour le système nerveux central.

Eczéma

La manipulation de tous ces produits peut être aussi à l’origine de dermatites* de contact sévères dues aux conservateurs allergisants ou irritants. La dermatite atopique, plus connus sous le nom d'eczéma, est la maladie de peau la plus fréquente chez les enfants. 10 à 20 % des moins de 5 ans seraient touchés. Et visiblement pour longtemps, selon une étude publiée dans la revue spécialisée JAMA Dermatology. Alors qu’on pensait jusqu’ici que la maladie disparaissait en grandissant dans la plupart des cas, une étude américaine affirme que "la dermatite atopique est une maladie à vie avec des périodes de hauts et de bas en matière de problèmes de peau".

Les auteurs ont suivi plus de 7000 enfants de 2 à 17 ans souffrant d’eczéma atopique, diagnostiqué en moyenne à l’âge de 1 an et demi. Pendant plus de 5 ans, une évaluation de leurs symptômes et de leur traitement était faite tous les 6 mois. A chaque âge, plus de 80% d’entre eux avaient des symptômes d’eczéma ou devaient prendre un traitement pour leur dermatite atopique. Sur toute la durée de l’étude, 64 % de ces jeunes n’ont eu aucune période de 6 mois sans eczéma et sans médicaments. Ce n’est qu’à partir de l’âge de 20 ans, qu’un patient sur deux rapporte au moins une période de "rémission" de 6 mois sans traitement en cinq ans d’étude.

La DGCCRF a en outre réalisé une enquête sur les kits de "Slime" vendus tout prêt en coffrets. Sur 15 prélèvements analysés, 2 kits contenaient une teneur en bore supérieure à la limite autorisée et ont d’ores et déjà été retirés du marché et rappelés. Les enfants sont les plus susceptibles de subir les impacts négatifs du Slime sur la santé.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité