Publicité

QUESTION D'ACTU

Cannabis médical

Etats-Unis : un médicament à base de cannabis bientôt autorisé pour soigner l'épilepsie ?

L’Epidiolex soigne l’épilepsie grâce à son principe actif, le cannabidiol, un composant du cannabis. Ce médicament indiqué dans le traitement de l’épilepsie a reçu un avis positif d’un comité consultatif de la Food and Drug Administration, aux Etats-Unis. 

Etats-Unis : un médicament à base de cannabis bientôt autorisé pour soigner l'épilepsie ? Sinhyu/iStock

  • Publié 24.04.2018 à 08h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Ce serait le premier médicament contenant un dérivé du cannabis autorisé aux Etats-Unis. Selon un article du New York Times, l’Epidiolex a reçu l'avis positif d’un comité consultatif de la Food and Drug Administration, l’autorité qui attribue les autorisations de mise sur le marché des médicaments outre-Atlantique. Ce traitement soigne des formes sévères de l’épilepsie.

Jusqu’ici aux Etats-Unis, les médicaments autorisés sont composés de versions de synthèse des molécules du cannabis. Jamais un traitement à base d’actif trouvé directement dans la plante n’a été autorisé. Certes, il existe des Etats, de plus en plus nombreux, où le cannabis est autorisé, mais il est consommé en joint ou ingéré par les patients, ce qui est bien différent d’un médicament. 

Des syndromes difficiles à traiter 

L’usage de ce traitement serait recommandé pour deux types d’épilepsie : les syndromes de Lennox-Gastaut et de Dravet. Le syndrome de Lennox-Gastaut apparaît entre 2 et 7 ans : il s'agit de l’une des formes les plus graves de l'épilepsie chez l’enfant. Difficile à traiter, il entraîne dans de nombreux cas des retards mentaux. Il représenterait entre 1 à 2% des épilepsies de l’enfant.

Le syndrome de Dravet se déclare dans la première année de vie de l’enfant et pour celui-ci aussi, les traitements sont difficiles. On peut soigner la fréquence des crises et leur durée, mais pas les éliminer totalement. La prévalence de la maladie serait comprise entre 1 cas sur 20 000 et 1 cas sur 40 000.

Selon le New York Times, les documents de la FDA transmis au comité consultatif étaient explicites quand à la position de cette autorité sur le médicament. Elle a notamment indiqué que les résultats fournis par le groupe pharmaceutique qui fabrique le médicament, GW Pharma, prouvent l’efficacité du médicament. Trois études ont été menées au total, sur des patients atteints de l’un ou l’autre des syndromes. 

Des études contradictoires sur le sujet

Les désaccords sur le cannabis médical sont nombreux. En janvier dernier, une étude, menée au sein du Massachusetts General Hospital aux Etats-Unis, montrait que l’usage de cannabidiol thérapeutique, associé aux traitements anti-épileptiques "classiques", permettait de réduire la fréquence des crises chez les patients atteints du syndrome de Lennox-Gastaut. Le groupe prenant cette combinaison de traitement avait vu le nombre de crise baissé de 43,9%, contre 21,8% pour le groupe prenant le placebo. 

A l'inverse, au Canada, une recommandation de médecins, pharmaciens et infirmières, publiée en février dernier, met en garde contre le cannabis médical. D’après ce groupement de professionnels de la santé, les effets positifs du cannabis médical seraient compromis par les inconvénients de ces mêmes traitements. Selon eux, les cannabinoïdes médicaux seraient efficaces seulement chez certains malades et dans des cas très spécifiques. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité