Publicité

QUESTION D'ACTU

Jus de crâne

Alcool : pourquoi devient-on parfois agressif après avoir bu ?

Des scientifiques ont établi que deux verres d'alcool modifiaient le fonctionnement du cortex préfrontal du cerveau.

Alcool : pourquoi devient-on parfois agressif après avoir bu ? badahos / istock

  • Publié 22.04.2018 à 11h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Des chercheurs ont utilisé l'imagerie par résonance magnétique (IRM) pour mieux comprendre pourquoi les gens deviennent souvent agressifs et violents après avoir bu de l'alcool. Ils ont mesuré le débit sanguin dans le cerveau.

Après seulement deux verres, les scientifiques ont noté des changements dans le fonctionnement du cortex préfrontal du cerveau, la partie normalement impliquée dans l’atténuation des niveaux d'agressivité d'une personne. L'étude a été menée par Thomas Denson, de l'Université de Nouvelle-Galles du Sud en Australie, et publiée dans la revue Cognitive, Affective, & Behavioral Neuroscience.

Cortex préfrontal

Jusqu’ici, aucune preuve substantielle n’avaient permis de corroborer la théorie selon laquelle l'agressivité des personnes liée à la consommation d’alcool était causée par des changements dans le cortex préfrontal.

Pour cette étude, Thomas Denson et son équipe ont recruté 50 jeunes hommes en bonne santé. Les participants ont reçu soit deux boissons contenant de la vodka, soit deux boissons placebo sans alcool. Alors qu'ils étaient allongés dans un appareil d'IRM, les participants ont dû répondre à une provocation verbale déclenchant leur agressivité.

L'imagerie par résonance magnétique a permis aux chercheurs de voir quelles zones du cerveau avaient été stimulées suite à la provocation verbale. Ils ont pu également comparer les scans des sujets qui avaient consommé de l'alcool et les scans des sujets qui n’en avaient pas consommé. Résultat : l’activité du cortex préfrontal des garçons ayant consommé de l’alcool avait diminué. Cet effet modérateur de l’alcool a également été observé dans les zones du cerveau impliquées dans le sentiment de récompense.

"Même suite à l’ingestion d’une faible dose d'alcool, nous avons observé une relation de cause à effet significative entre l'activité du cortex préfrontal et l'agressivité liée à l’ingestion d’alcool, résume Thomas Denson. Ces régions du cerveau peuvent déclencher différents comportements selon qu'une personne est sobre ou en état d'ébriété".

Des doses plus fortes

Les résultats sont en grande partie conformes à un nombre croissant de recherches sur la base neuronale de l'agression et sur la façon dont elle est déclenchée par des changements dans le cortex préfrontal, le système limbique et les régions du cerveau liées au sentiment de récompense. Les résultats de la présente étude sont également conformes à plusieurs théories psychologiques sur l'agressivité liée à l'alcool.

"Nous encourageons des futures enquêtes à plus grande échelle sur les fondements neuronaux de l'agressivité liée à l'alcool, avec des doses plus fortes et des échantillons cliniques. Cela pourrait éventuellement permettre de lutter contre les méfaits liés à l'alcool ", conclut Thomas Denson.


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité