Publicité

QUESTION D'ACTU

Les cours ne reprendront pas lundi

Saône-et-Loire: une vague de démangeaisons entraîne la fermeture d'une école élémentaire

Cinquante des 142 élèves de l'école de Romenay, commune de 1 600 habitants en Saône-et-Loire, souffrent de démangeaisons selon l'Agence régionale de santé, ce qui nécessite la fermeture de l’école jusqu'à nouvel ordre. L'école restera fermée en début de semaine. Pourquoi Docteur fait le point sur les causes possibles.

Saône-et-Loire: une vague de démangeaisons entraîne la fermeture d'une école élémentaire recep-bg

  • Publié 24.03.2018 à 14h03
  • |
  • Mise à jour le 26.03.2018 à 16h58
  • |
  • |
  • |


L’école élémentaire de Romenay, en Saône-et-Loire a gardé ses portes fermées aujourd’hui « pour des raisons d’hygiène », selon le rectorat.

Cet établissement a en effet été confronté vendredi à une vague de démangeaisons qui a touché un tiers des 142 élèves. L’épidémie a débuté vendredi dans une classe et s’est rapidement étendue à toute l’école. Les causes de ces démangeaisons, qui restent bénignes, sont pour l’instant encore inconnues. Poil à gratter, chenilles processionnaires, allergène dans l’air… toutes les causes sont possibles en attendant les conclusions de l’enquête. La première hypothèse qui s’imposait, l’intoxication alimentaire collective ayant été écartée, à quoi peuvent être dues ces démangeaisons collectives (que l’on appelle aussi "prurit") ?

Pourquoi Docteur fait le point sur les démangeaisons.

• En premier lieu à des piqûres d’insectes (moustiques, puces, punaises, aoûtats…) ou des irritations au contact des végétaux (orties…). C'est une cause fréquente de démangeaisons saisonnières. Elles sont associées à des lésions « urticariennes », parfois centrées sur un point rouge violacé ou noir
• Une cause fréquente de prurit localisé aux plis de la peau sont les mycoses: « candidoses » pour les grands plis (sous-mammaire, plis inguinaux…) et « dermatophytoses » (intertrigos des orteils, avec rougeur, démangeaisons allant jusqu’à la brûlure, petites vésicules et fissuration de la peau).
• Les démangeaisons du cuir chevelu doivent systématiquement faire rechercher la présence de poux avec les « lentes » qui sont accrochés aux cheveux.
• Celles de la nuque, associées à des démangeaisons du cuir chevelu doivent faire rechercher des poux, en particulier chez l’enfant.
• Un prurit à prédominance nocturne, parfois généralisé, mais surtout à la face antérieure du corps, prédominant aux espaces entre les doigts (« espaces interdigitaux »), aux poignets, aux emmanchures, mais aussi aux mamelons et aux organes génitaux externes, doit faire évoquer une gale.
L’examen recherchera le « sillon caractéristique » au niveau des espaces interdigitaux (petite lésion sinueuse, filiforme de quelques millimètres de long et correspondant au tunnel creusé par la femelle pour pondre ses œufs).
• Les démangeaisons de l’anus peuvent faire évoquer une infestation par un vers intestinal, comme l’oxyure qui  peut donner de fortes démangeaisons à prédominance nocturne (c’est la nuit que la femelle de l’oxyure pond ses œufs sur la marge anale)
• Des facteurs d’environnement peuvent déclencher un prurit comme des irritants (agents végétaux, laine de verre, produits antiseptiques mal rincés…), des variations de température ou d’humidité.
• Dans certains cas, il peut s’agit de démangeaisons psychogènes, c'est à dire liées à une cause psychologique, mais c’est un diagnostic d’élimination et qui paraît impossible à grande échelle.

Quels sont les risques des démangeaisons ?

Les symptômes sont bénins : des rougeurs et des démangeaisons, "la même sensation qu'une piqûre d'orties" ont dit les témoins.

De fortes démangeaisons peuvent s’accompagner de lésions de grattage qui risquent ensuite de se surinfecter avec des bactéries présentes normalement à la surface de la peau (streptocoques, staphylocoques…) et donner des « abcès » ou un « impétigo ».

Que peut-on faire en cas de démangeaisons ?

Après un nettoyage intensif, il est important de toujours maintenir une bonne humidification de l’air dans les classes
Il faut éviter les facteurs aggravants et, en particulier, les facteurs irritants (antiseptiques alcooliques qui peuvent eux-mêmes induire des eczémas de contact), les dermocorticoïdes, les savons parfumés ou acides, le contact avec la laine ou les vêtements trop serrés.
Couper ses ongles courts permet de réduire les lésions de grattage.
Les émollients (Cold Cream…) et les savons sur-gras sont les plus efficaces pour traiter la sécheresse cutanée.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité